Skip to main content
Bâtir l’avenir numérique de l’Europe
Digibyte | Publication

Les pays de l’UE s’engagent à mener la transformation numérique verte

26 États membres ainsi que la Norvège et l’Islande ont signé une déclaration visant à accélérer l’utilisation des technologies numériques vertes au profit de l’environnement. Ils déploieront et investiront davantage de technologies numériques vertes pour parvenir à la neutralité climatique et accélérer les transitions écologique et numérique dans les secteurs prioritaires en Europe, par exemple en utilisant les fonds NextGenerationEU et InvestEU.

Les signataires de la déclaration sur une transformation écologique et numérique de l’UE prendront des mesures au niveau national dans les domaines suivants:

  • Mettre en place un jumeau numérique de la Terre pour contribuer à la surveillance du changement climatique;
  • Mettre les données à disposition dans les espaces européens communs des données;
  • Soutenir le déploiement de solutions numériques vertes qui accélèrent la décarbonation des réseaux énergétiques, permettent l’agriculture de précision, réduisent la pollution, luttent contre la perte de biodiversité et optimisent l’utilisation efficace des ressources;
  • Montrer la voie en matière de solutions d’intelligence artificielle efficaces sur le plan énergétique;
  • Aider les villes à devenir plus vertes et plus numériques;
  • Utiliser les technologies pour rendre les bâtiments plus économes en énergie;
  • Soutenir des systèmes de mobilité intelligents et durables;
  • Utiliser les passeports numériques des produits pour suivre et retracer les produits afin d’améliorer la circularité et la durabilité;
  • Promouvoir les produits écologiques et les services publics numériques accessibles;
  • Contribuer à l’utilisation d’une infrastructure européenne d’informatique en nuage et de chaînes de blocs neutre pour le climat, durable et économe en énergie;
  • Proposer des autorisations pour le déploiement de réseaux et de centres de données qui respectent les normes de durabilité environnementale les plus élevées;
  • Faire des marchés publics écologiques l’option par défaut dans son ensemble;
  • Mettre au point des technologies matérielles de faible puissance;
  • Utilisation des programmes de financement de l’UE et du capital-investissement pour soutenir les jeunes pousses et les PME européennes dans le domaine des technologies vertes

Les signataires évalueront régulièrement les progrès accomplis et les intégreront dans les activités de suivi en cours de la Commission. Ils contribueront également à la création d’un répertoire commun de bonnes pratiques et d’expériences en vue de la mise en œuvre de la déclaration.

Pays signataires de la déclaration

Les pays suivants ont signé la déclaration à l’occasion de la Journée du numérique 2021: Allemagne, Autriche, Belgique, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Norvège et Islande. La Croatie et la Hongrie ont signé la déclaration après la Journée du numérique 2021.

Ils se sont également félicités de la déclaration de la nouvelle coalition européenne pour le numérique vert signée aujourd’hui par 26 entreprises. 

Contexte

Le changement climatique et la dégradation de l’environnement constituent une menace existentielle pour l’Europe et le reste du monde. Une utilisation intelligente des technologies numériques propres peut servir de catalyseur essentiel à l’action pour le climat et à la durabilité environnementale. La transition numérique et une utilisation plus intelligente et plus écologique des technologies contribueront à faire de l’Europe le premier continent neutre pour le climat d’ici à 2050, un objectif clé du pacte vert pour l’Europe. La technologie peut améliorer l’efficacité énergétique et l’utilisation efficace des ressources, faciliter l’économie circulaire et permettre une meilleure allocation des ressources; réduire les émissions, la pollution, la perte de biodiversité et la dégradation de l’environnement. Dans le même temps, le secteur des TIC doit garantir la conception et le déploiement écologiquement rationnels des technologies numériques. Les déclarations d’aujourd’hui s’appuient sur les conclusions du Conseil de l’UE de décembre 2020 sur la numérisation au profit de l’environnement. Un projet pilote du Parlement européen soutiendra les activités de la coalition européenne du numérique vert dans le courant de l’année et sera financé et géré par la Commission européenne.

Voir Pour plus d’infos...

Fiche d’information: Soutenir la transition écologique

Documents connexes

Déclaration sur une transformation verte et numérique de l’UE