Skip to main content
Bâtir l’avenir numérique de l’Europe

La législation de l’UE sur le droit d’auteur

Le droit d’auteur de l’UE se compose de 11 directives et de 2 règlements, harmonisant les droits essentiels des auteurs, des artistes interprètes ou exécutants, des producteurs et des radiodiffuseurs.

    Digital copyright symbol surrounded by other icons, including justice scales, a gavel, a privacy shield, and a rosette

© iStock by Getty Images -1206970822 Melpomenem

En établissant des normes harmonisées, la législation de l’UE sur le droit d’auteur réduit les disparités nationales et garantit le niveau de protection nécessaire pour favoriser la créativité et l’investissement dans la créativité. Des normes harmonisées favorisent la diversité culturelle et améliorent l’accès des consommateurs et des entreprises aux contenus et services numériques dans toute l’Europe. 

L’acquis de l’UE

Le cadre réglementaire de l’UE pour le droit d’auteur et les droits voisins (acquis) comprend:

  • Directive sur l’harmonisation de certains aspects du droit d’auteur et des droits voisins dans la société de l’information («directive InfoSoc»), 22 mai 2001
  • Directive sur le droit de location et de prêt et sur certains droits voisins du droit d’auteur dans le domaine de la propriété intellectuelle («directive sur la location etle prêt»), 12 décembre 2006
  • Directive relative au droit de suite au profit de l’auteur d’une œuvre d’art originale («directive sur le droitde suite»), 27 septembre 2001
  • Directive sur la coordination de certaines règles relatives au droit d’auteur et aux droits voisins du droit d’auteur applicables à la radiodiffusion par satellite et à la retransmission par câble («directive satellite et câble»), 27 septembre 1993
  • Directive relative à la protection juridique des programmes d’ordinateur («directivesur les logiciels»), 23 avril 2009
  • Directive relative à l’application du droit de propriété intellectuelle (IPRED), 29 avril 2004
  • Directive relative à la protection juridique des bases de données (directive «basede données»), 11 mars 1996
  • Directive relative à la durée de protection du droit d’auteur et de certains droits voisins modifiant la directive antérieure de 2006 (ci-après dénommée «directive terme»), 27 septembre 2011
  • Directive sur certaines utilisations autorisées d’œuvres orphelines (directive «œuvres orphelines»), 25 octobre 2012
  • Directive concernant la gestion collective du droit d’auteur et des droits voisins et l’octroi de licences multiterritoriales de droits sur des œuvres musicales à des fins d’utilisation en ligne dans le marché intérieur (ci-après la «directive CRM»), 26 février 2014
  • Directive relative à certaines utilisations autorisées de certaines œuvres et autres objets protégés par le droit d’auteur et les droits voisins au profit des aveugles, des déficients visuels ou des personnes ayant d’autres difficultés de lecture des textes imprimés (directive mettant en œuvre le traité de Marrakech dans l’UE), 13 septembre 2017
  • Règlement relatif à l’échange transfrontalier entre l’Union et les pays tiers d’exemplaires en format accessible de certaines œuvres et autres objets protégés par le droit d’auteur et les droits voisins au profit des aveugles, des déficients visuels ou des personnes handicapées de toute autre manière (règlement mettant en œuvre le traité de Marrakech dans l’UE), 13 septembre 2017
  • Règlement relatif à la portabilité transfrontière des services de contenu en ligne dans le marché intérieur («règlement surla portabilité»), 14 juin 2017
  • Directive sur le droit d’auteur et les droits voisins dans le marché unique numérique (ci-après la «directiveMSU»), 17 avril 2019
  • Directive relative à l’exercice du droit d’auteur et des droits voisins applicables à certaines transmissions en ligne d’organismes de radiodiffusion et de retransmission d’émissions de télévision et de radio(«satellite et câble II»), 17 avril 2019

Trois instruments supplémentaires (directive 87/54/CE,décision 94/824/CE du Conseil et décision 96/644/CE du Conseil) harmonisent la protection juridique des topographies des produits semi-conducteurs. En outre, la directive sur le commerce électronique et la directivesur l’accès conditionnel contiennent également des dispositions pertinentes pour l’exercice et l’application du droit d’auteur.

L’objectif général des efforts d’harmonisation de l’UE est de permettre aux biens protégés par le droit d’auteur (par exemple, les livres, la musique, les films, les logiciels, etc.) et aux services (par exemple, les services offrant l’accès à ces biens) de circuler librement dans le marché intérieur.

Le cadre international

Bon nombre des directives de l’UE reflètent les obligations des États membres en vertu de la convention de Berne et de la convention de Rome, ainsi que les obligations de l’UE et de ses États membres en vertu de l’ accord sur les ADPIC de l’Organisation mondiale du commerce et des deux traités Internet de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) de 1996 (le traité de l’OMPIsur le droit d’ auteur et le traité de l’ OMPI sur les interprétations et exécutions et les phonogrammes).

Au cours des dernières années, l’UE a signé deux autres traités de l’OMPI: le Traité de Beijing sur la protection des interprétations et exécutions audiovisuelles et le Traité de Marrakech visant à faciliter l’accès des aveugles, des déficients visuels ou des personnes ayant d’autres difficultés de lecture des textes imprimés aux œuvres publiées.

En outre, les accords de libre-échange, que l’UE a conclus avec un grand nombre de pays tiers, reflètent de nombreuses dispositions du droit de l’Union.

Mise en œuvre du cadre de l’UE

La Commission surveille la mise en œuvre correcte et en temps voulu de la législation de l’UE sur le droit d’auteur et, au cours des dernières années, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a élaboré une jurisprudence matérielle interprétant les dispositions des directives.

Cela a largement contribué à l’application cohérente des règles en matière de droit d’auteur dans l’ensemble de l’UE.

Dernières nouvelles

COMMUNIQUÉ DE PRESSE |
Droit d’auteur: La Commission demande instamment à la Tchéquie de transposer intégralement les règles de l’UE en matière de droit d’auteur dans son droit national

La Commission a décidé aujourd’hui d’adresser deux avis motivés à la Tchéquie pour non-communication à la Commission de mesures de transposition au titre de deux directives, d’une part en ce qui concerne le droit d’auteur et les droits voisins applicables à certaines transmissions en ligne (directive (UE) 2019/789) et, d’autre part, le droit d’auteur et les droits voisins dans le marché unique numérique (directive (UE) 2019/790).

COMMUNIQUÉ DE PRESSE |
Droit d’auteur: La Commission invite instamment les États membres à transposer intégralement les règles de l’UE en matière de droit d’auteur dans leur droit national

La Commission a décidé aujourd’hui d’adresser des avis motivés à la Bulgarie, à Chypre, à la Grèce, à l’Irlande, à la Lettonie, à la Pologne, au Portugal, à la Slovénie, à la Slovaquie et à la Finlande pour non-communication à la Commission des mesures de transposition du droit d’auteur et des droits voisins applicables à certaines transmissions en ligne (directive 2019/789 de l’UE).

RAPPORT / ETUDE |
Étude sur le droit d’auteur et les nouvelles technologies

La présente étude examine les secteurs créatifs et leur utilisation des nouvelles technologies, telles que les chaînes de blocs et l’intelligence artificielle (IA), du point de vue du droit d’auteur. L’étude met en évidence des pistes pour un examen plus approfondi par les parties prenantes, les décideurs politiques et les universitaires.

Contenu associé

Vue d’ensemble

Droit d’auteur

La Commission européenne adapte les règles de l’UE en matière de droit d’auteur aux nouveaux comportements des consommateurs dans une Europe qui valorise sa diversité culturelle.

À lire également

Protection des bases de données

Les bases de données dans l’Union européenne sont protégées par le droit de l’UE. La directive sur la protection juridique des bases de données a été adoptée en 1996 et évaluée en 2018.