Skip to main content
Bâtir l’avenir numérique de l’Europe

plan d’action pour l’administration en ligne

Le plan d’action pour l’administration en ligne fixe des objectifs visant à moderniser les services publics numériques et à faire de l’UE un meilleur lieu de travail, de vie et d’investissement.

    eGovernment procedures improve businesses by creating online procedures to set up a business, obtain government certificates, and for tax related matters

Le plan d’action pour l’administration en ligne permet aux citoyens de toute l’UE de profiter pleinement des avantages des services publics numériques. Les plans fixent les objectifs suivants:

  • mettre en place un portail unique numérique permettant aux utilisateurs d’obtenir toutes les informations, l’assistance et les services de résolution de problèmes nécessaires pour fonctionner efficacement au-delà des frontières;
  • interconnecter tous les registres d’entreprises et les registres d’insolvabilité et les connecter au portail eJustice, qui deviendra un guichet unique;
  • piloter le principe «une fois pour toutes» pour les entreprises transfrontalières, de sorte qu’elles ne doivent fournir des informations qu’à une administration publique d’un pays de l’UE et, si cela est autorisé, elles sont ensuite réutilisées entre différents pays;
  • aider les États membres de l’UE à développer des services transfrontaliers de santé en ligne, tels que les ordonnances électroniques;
  • accélérer la transition vers la passation électronique des marchés publics et la mise en œuvre du principe une seule fois dans les marchés publics.

Afin d’atteindre ses objectifs, le plan d’action pour l’administration en ligne a recensé 20 actions répondant à au moins une des priorités politiques suivantes:

  • moderniser les administrations publiques à l’aide de catalyseurs numériques clés;
  • permettre la mobilité des citoyens et des entreprises par l’interopérabilité transfrontalière;
  • faciliter l’interaction numérique entre les administrations et les citoyens ou les entreprises pour des services publics de qualité.

D’autres actions peuvent être proposées soit par la Commission, soit par les parties prenantes, y compris les pays de l’UE et les administrations publiques à tous les niveaux.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE |
Directive sur les données ouvertes: La Commission demande à la ROUMANIE et à la SLOVÉNIE de se conformer aux règles de l’UE en matière de données ouvertes et de réutilisation des données du secteur public

Aujourd’hui, la Commission européenne a adressé des avis motivés à la Roumanie et à la Slovénie pour leur demander de communiquer des informations sur la manière dont les règles de l’UE relatives aux données ouvertes et à la réutilisation des données du secteur public (directive UE 2019/1024, dite directive sur les données ouvertes) sont transposées en droit national.

Contenu associé

Vue d’ensemble

administration en ligne et services publics numériques

La Commission européenne prend des mesures concrètes pour développer les services publics numériques transfrontaliers.