Skip to main content
Bâtir l’avenir numérique de l’Europe

Politique de l’UE en matière de spectre radioélectrique pour les connexions sans fil au-delà des frontières

Permettre des connexions sans fil transparentes au-delà des frontières afin que nous puissions partager les médias, rester informés et profiter des dernières technologies innovantes partout où nous prenons la coordination et la coopération sur le spectre radioélectrique. Ce secteur dynamique et en évolution rapide a besoin d’une approche souple et sensible au marché.

    Femme utilisant un smartphone avec une superposition de réseau symbolique à travers l’image

© Getty Images - Sitthiphong

Tous les citoyens devraient être en mesure de rester connectés et d’utiliser des services innovants, tels que ceux mis en œuvre par la 5G, dans l’ensemble de l’UE. L’utilisation du spectre radioélectrique joue un rôle clé dans la prestation de ces services. La politique de l’UE en matière de spectre radioélectrique vise à coordonner les approches nationales de gestion du spectre afin de soutenir le marché unique des produits et services sans fil et de favoriser l’innovation.

Les communications électroniques dans l’UE

Le code des communications électroniques européen de 2018 met à jour les règles de gestion du spectre radioélectrique dans l’ensemble de l’UE. Le code appelle à la création d’un environnement réglementaire stable et harmonisé, à l’amélioration de la coordination du spectre et à la facilitation de l’innovation, notamment par l’intermédiaire des réseaux 5G. En particulier, le Code:

  • demande des licences de longue durée, assorties de règles claires en matière de renouvellement des licences et d’exigences plus strictes d’utilisation efficace et efficiente du spectre;
  • définit des délais stricts pour l’utilisation des bandes de fréquences pionniers pour la 5G ainsi que pour le spectre harmonisé pour les réseaux et services à haut débit sans fil;
  • vise à assurer une meilleure coordination des politiques et des conditions d’attribution du spectre dans l’ensemble de l’UE, avec un mécanisme d’évaluation par les pairs
  • facilite le déploiement des réseaux 5G
  • fournit plus de moyens aux autorités nationales pour soutenir la concurrence
  • crée un mécanisme amélioré de coordination du spectre

Définition de la politique en matière de spectre radioélectrique

Le programme de politique en matière de spectre radioélectrique, ou RSPP, établi en 2012, définit des objectifs stratégiques clés et des principes généraux pour une gestion efficace du spectre radioélectrique. Le programme promeut les investissements, la concurrence et l’innovation dans l’ensemble de l’UE, tout en protégeant des objectifs d’intérêt général tels que la diversité culturelle et le pluralisme des médias. Elle exige des États membres, en coopération avec la Commission, qu’ils encouragent, le cas échéant, l’utilisation collective et partagée du spectre. Le programme garantit une utilisation harmonisée du spectre pour les communications électroniques, la recherche, le développement technologique, l’espace, les transports, l’énergie et l’audiovisuel dans l’ensemble de l’UE. Elle établit également un inventaire européen des utilisations existantes du spectre, tant à des fins commerciales qu’à des fins publiques. Le programme vise à améliorer l’efficacité et la flexibilité de l’utilisation du spectre, ainsi qu’à préserver et à promouvoir la concurrence.

Harmonisation des conditions techniques d’interopérabilité à l’échelle de l’UE

Le code des communications électroniques européen fixe les principes généraux de la gestion du spectre radioélectrique. Les États membres doivent promouvoir l’harmonisation du spectre et veiller à ce qu’il soit utilisé de manière efficace et efficiente. Dans ce contexte, la coordination transfrontalière de l’utilisation du spectre radioélectrique entre les États membres est un élément clé de la gestion efficace du spectre radioélectrique et est essentielle au bon fonctionnement du marché intérieur.

La décision de 2002 relative au spectre radioélectrique permet à la Commission d’adopter une décision d’exécution visant à harmoniser les conditions techniques en ce qui concerne la disponibilité et l’utilisation efficace du spectre pour le bon fonctionnement du marché unique. La Commission peut confier à la Conférence européenne des administrations des postes et des télécommunications (CEPT) des mandats pour l’élaboration de ces mesures techniques d’exécution.

La Commission européenne et les régulateurs nationaux du spectre collaborent étroitement pour élaborer des règles communes. Afin d’aider la Commission, deux organismes complémentaires ont été créés pour faciliter la consultation et élaborer et soutenir une politique de l’UE en matière de spectre radioélectrique:

  • Le groupe pour la politique en matière de spectre radioélectrique (RSPG) est un groupe d’experts gouvernementaux nationaux de haut niveau chargés d’aider la Commission à élaborer une politique générale en matière de spectre radioélectrique au niveau de l’UE.
  • Le comité du spectre radioélectrique (CRS) assiste la Commission dans l’élaboration de mesures techniques de mise en œuvre visant à garantir des conditions harmonisées dans toute l’Europe pour la disponibilité et l’utilisation efficace du spectre radioélectrique.

Négociations internationales

La coordination de la gestion du spectre au niveau mondial relève de la responsabilité de l’Union internationale des télécommunications (UIT). L’UIT met régulièrement à jour l’attribution du spectre afin de tenir compte de l’innovation technologique et du changement d’utilisation en modifiant le Traité sur le Règlement des radiocommunications. Ces amendements sont négociés par les 193 pays membres de l’UIT lors des Conférences mondiales des radiocommunications (CMR). Les États membres de l’UE adoptent des positions communes pour les CMR sous la forme de décisions du Conseil. Ces décisions du Conseil complètent les positions communes européennes adoptées par 48 pays européens (y compris tous les États membres de l’UE) au sein de l’Organisation régionale de télécommunications pour l’Europe de l’UIT, la CEPT.

EVÉNEMENT |
Atelier — Étude sur l’évaluation de l’efficacité des procédures d’attribution du spectre radioélectrique dans les États membres, y compris les effets de l’application du code des communications électroniques européen

L’atelier examinera les conclusions de l’étude, qui vise à fournir des résultats de recherche et d’analyse sur la manière dont les conditions (divergentes) attachées aux droits d’utilisation lors des procédures d’attribution du spectre radioélectrique dans les États membres ont eu une incidence sur le déploiement des réseaux 5G.

Contenu associé

Vue d’ensemble

Spectre radioélectrique: la base des communications sans fil

Les communications sans fil, par l’intermédiaire de réseaux publics ou privés, utilisent le spectre radioélectrique, c’est-à-dire une gamme d’ondes radio, pour transporter des informations. Une telle communication peut se faire entre les personnes, les personnes et les machines...

Aller plus loin

Utilisations du spectre radioélectrique

La Commission fixe des objectifs ambitieux en matière de connectivité à atteindre grâce au déploiement généralisé et à l’adoption de réseaux à très haute capacité, y compris des réseaux sans fil tels que la 5G, le Wifi et le satellite.

Le Comité du spectre radioélectrique

Le Comité du spectre radioélectrique (CRS) est responsable des mesures techniques spécifiques nécessaires à la mise en œuvre de la Politique sur le spectre radioélectrique.