Skip to main content
Bâtir l’avenir numérique de l’Europe

L’internet des objets dans les soins de santé européens

La Commission a engagé de nombreux projets pilotes d’innovation à grande échelle pour contribuer à la numérisation de l’industrie, y compris du secteur de la santé.

    La main tient un téléphone avec un symbole d’un cœur sain à l’intérieur

© ipopba - iStock Getty Images Plus

Bon nombre des solutions numériques mises au point par des projets financés par l’UE dans le secteur de la santé seront bientôt disponibles sur le marché, dont certaines se sont déjà avérées efficaces lors de divers essais réels.

Environ 1 milliard d’euros de financement de l’UE ont été mis à disposition dans le cadre du programme Horizon 2020 pour des efforts de recherche et d’innovation dans le cadre du domaine d’intervention de la Commission européenne intitulé «Digitising European Industry (DEI)», une part importante ayant été investie dans les soins de santé. Les projets pilotes àgrande échelle apportent des réponses aux défis sociétaux et soutiennent l’innovation numérique et l’élaboration des politiques dans différents domaines, tels que les plateformes de l’internet des objets (IdO) et le partage de données dans ce secteur. Trois LSP en particulier — ACTIVAGE,gatekeeper et SHAPES - ont reçu près de 60 millions d’euros pour la recherche et l’innovation dans le déploiement des technologies numériques dans les soins de santé européens.

Activage logo — le mot Activage avec le i remplacé par un interrupteur marche/arrêt

Activer des environnements de vie intelligents IoT innovants pour bien vieillir

Activage a été centré sur des environnements de vie intelligents, construisant le premier écosystème de l’IdO sur neuf sites de déploiement dans sept pays européens. Elle s’est déroulée de janvier 2017 à septembre 2020 et a reçu environ 20 millions d’euros. Activage a réutilisé les plateformes ouvertes, les technologies et les normes de l’IdO et intégré les nouvelles interfaces nécessaires pour assurer l’interopérabilité entre elles. Cela a permis le déploiement de services de & Active Healthy Ageing (AHA) utilisés pour soutenir la vie autonome des patients âgés dans leur foyer, répondant aux besoins des soignants, des prestataires de services et des pouvoirs publics.

Le projet a permis de réaliser une suite d’écosystèmes ACTIVAGE IoT (AIOTES): un ensemble de techniques, d’outils et de méthodologies pour l’interopérabilité entre les plateformes de l’IdO, traitant de la fiabilité, de la protection des données, de la vie privée et de la sécurité. Des solutions AHA basées sur la demande des utilisateurs ont été déployées sur les AIOTES sur chaque site, en améliorant les services existants, afin de promouvoir l’autonomie et la préservation de la qualité de vie et de l’autonomie.

Les solutions AHA-IoT qui ont été déployées pendant le cycle de vie d’ACTIVAGE sont toujours fournies aux utilisateurs finaux, comme c’est le cas pour le service régional de santé de Galice (Espagne) et les villes numériques de Grèce centrale qui maintiennent des soins de santé intégrés pour les personnes âgées. Les solutions sont également soutenues par des partenaires commerciaux, vus à Valence (Espagne) qui fournissent un suivi quotidien de l’activité à leurs utilisateurs ACTIVAGE, ou à travers l’Allemagne, où quatre des sites déployés fonctionnent encore.

En outre, les ensembles de données ACTIVAGE sont utilisés dans plusieurs projets Horizon 2020 traitant de l’intelligence artificielle (IA) pour la détection précoce et personnalisée des risques ou les soins intégrés. Les meilleures pratiques du LSP sont partagées avec les nouveaux contrôleurs d’accès et SHAPES pilotes, ainsi que son architecture, ses modèles de données et ses AIOTES, qui ont été mis à la disposition de nouvelles initiatives de recherche.

Visitez le site web du projet ACTIVAGE

Logo du contrôleur d’accès — le mot portier avec chaque lettre dans un bloc séparéGARDIEN DE PORTIQUE

Le projet de contrôleur d’accès a été lancé en octobre 2019 avec un soutien total de 19,6 millions d’EUR au titre du financement de l’UE. Gatekeeper vise à donner aux personnes âgées les moyens de se maintenir en bonne santé dans le respect d’une capacité fonctionnelle optimale au fil du temps, contribuant ainsi à l’objectif de développement durable: «assurer une vie saine et promouvoir le bien-être de tous à tous les âges». Le projet construit un écosystème numérique décentralisé, facilitant la collaboration et fournissant des résultats à ses parties prenantes (prestataires de soins de santé, entreprises, entrepreneurs, personnes âgées) dans toute l’Europe. La plateforme fournira des données probantes sur les sites pilotes, générera des appels ouverts et développera des activités durables pour maintenir le projet.

Gatekeeper impliquera 40 000 patients dans neuf cas d’utilisation fondés sur l' intelligence artificielle, la santé en ligne et les solutions de maison intelligente.  Une plateforme numérique permettra à ces patients d’intégrer leurs données aux systèmes de santé, ce qui permettra une meilleure détection des risques liés à leur état. De même, les professionnels de la santé auront accès à des données réelles provenant des patients et de leur milieu de vie. L’utilisation des normes de l’UE permettra également de déployer la plateforme dans des environnements réels à partir de 12 systèmes de soins de santé en Europe et en Asie.

Gatekeeper créera une plateforme pour exploiter le potentiel des nouvelles technologies pour améliorer les services de santé pour les pathologies chroniques prévalentes. Les patients âgés souffrant d’affections chroniques constituaient le groupe le plus vulnérable face à la COVID-19. Gatekeeper a créé un groupe de travail pour gérer la réaction du projet à la pandémie, ce qui a conduit à la création d’un cas d’utilisation axé uniquement sur la pandémie de COVID-19, compte tenu des limites du système de santé actuel.

Visitez le site du projet decontrôleur d’accès

Logo des formes

Smart and Health Ageing through People Engaging in Supportive systems (S’engager dans des systèmes de soutien)

Shapes développera une plateforme ouverte normalisée offrant des solutions technologiques, organisationnelles, cliniques, éducatives et sociétales, avec près de 19 millions d’euros de financement de l’UE. Il utilisera les aspects de l’accessibilité, de la vie privée, de la sécurité, de la vulnérabilité, de la responsabilité et de la confiance dans les espaces de données connectés pour faciliter le vieillissement actif et sain à long terme et maintenir la qualité de vie.

Utilisateurs, fournisseurs de solutions et parties prenantes dans les domaines des soins intégrés, du vieillissement intelligent, actif et en bonne santé et de l’autonomie, qui travaillent ensemble pour développer la plateforme SHAPES. Trois appels ouverts accueilleront des tiers dans SHAPES, tout en facilitant l’entrée sur le marché de nouveaux entrepreneurs et PME, de sorte qu’ils ont la possibilité d’atteindre un marché paneuropéen.

Diagramme du fonctionnement de SHAPES: Gateway discute avec le marché, alimente l’information dans le cloud sécurisé (dossier utilisateur et base de connaissances), qui interagit également avec le marché. Ces informations sont partagées avec les aidants, les prestataires de soins de santé, les chercheurs et les décideurs politiques.

Shapes a été lancé en novembre 2019, six mois avant l’annonce de la pandémie. Le consortium de 36 partenaires a rapidement élaboré et intégré une riposte à la COVID-19 qui pourrait être intégrée dans sa campagne pilote paneuropéenne. Cela comprend une application de traçage des contrats, des solutions numériques qui aident à la surveillance à distance des patients et la modification des robots pour effectuer des désinfections sur des patients âgés en quarantaine.

Une grande partie des SHAPES implique des recherches sur les habitudes des patients âgés, ce qui n’a pas été possible en raison des confinements. Pour lutter contre les restrictions physiques et les déplacements, une boîte à outils innovante a été mise au point pour aider les chercheurs de toute l’Europe à continuer de capter des données en temps réel au niveau local, tout en continuant à renforcer la confiance grâce à une relation longitudinale.

Étant donné que SHAPES est centré sur les soins à domicile et communautaires, la pandémie a mis en évidence son rôle et continue d’illustrer les pistes futures de recherche européenne visant à améliorer les systèmes de soins de santé et à protéger certains des membres les plus vulnérables de la société.

Visitez le site web du projet SHAPES

Autres initiatives en matière de soins de santé

Solution Smart Child Obesity CARing utilisant le potentiel IoT (OCARIoT)

L’objectif de l’OCARIoT était de promouvoir une alimentation saine et l’éducation sur les troubles physiques ainsi que la prévention de l’obésité chez les enfants âgés de 9 à 12 ans. De novembre 2017 à avril 2021 et recevant 1,5 million d’euros, OCARIoT a mis au point une solution de coaching personnalisé basée sur l’IdO, qui guide les enfants à adopter une alimentation saine et un mode de vie physiquement actif. Le réseau IdO permet d’observer les habitudes quotidiennes d’activité des enfants, l’évolution de la santé, les paramètres physiologiques et comportementaux et les données environnementales. Toutes ces informations, combinées à des tendances médicales, ont permis à l’OCARIoT de fournir un plan personnalisé de formation à l’obésité, tout en permettant aux enfants de rester actifs et engagés dans leur bien-être.

La solution proposée a permis aux enfants — ainsi qu’à leur personnel éducatif et à leur famille — de prendre le contrôle de leur santé en recueillant des informations en temps réel sur la nutrition et l’activité physique, et d’interconnecter les médecins et les enfants afin d’adapter le plan individuel de formation à l’obésité. Validant ses résultats sur trois sites pilotes spécifiques en Espagne, en Grèce et au Brésil, le consortium OCARIoT a garanti les droits des enfants et la confidentialité des données, la sécurité et la confidentialité par l’intermédiaire d’un comité d’éthique composé de professionnels de la santé et de représentants des enfants de différentes organisations européennes et brésiliennes.

Visitez le site du projet OCARIoT

DIGIBYTE |
The Commission harmonises radio spectrum in support of the Internet of Things

The Commission has adopted an Implementing Decision to harmonise radio spectrum for short-range devices within the 874-876 and 915-921 MHz frequency bands. It will facilitate a variety of applications in support of the Internet of Things (IoT) and Radio Frequency Identification (RFID).

Contenu associé

Vue d’ensemble

La prochaine génération de l’Internet des objets

Le futur Internet des objets et Edge Computing peut révolutionner la façon dont la production et les processus sont organisés et surveillés à travers les chaînes de valeur stratégiques.

À lire également