Skip to main content
Bâtir l’avenir numérique de l’Europe

Soutenir l’Ukraine par le numérique

Ce service de la Commission s’emploie à soutenir les secteurs numérique et culturel en Ukraine, à aider les Ukrainiens à rester connectés et à lutter contre la désinformation.

La direction générale des réseaux de communication, du contenu et des technologies de la Commission européenne (DG CNECT) soutient l’Ukraine et les Ukrainiens au moyen de diverses actions. L’objectif principal de notre travail est de rétablir les infrastructures de connectivité et de veiller à ce que les entreprises puissent continuer à fonctionner. Cela soutient le travail plus large de la Commission européenne dans la lutte contre l’agression militaire de la Russie.  

Rester connecté

Il est essentiel que les réfugiés fuyant l’Ukraine aient accès à une connectivité abordable pour rester en contact avec leur famille et leurs amis et découvrir les dernières informations. La Commission européenne et le Parlement européen ont contribué à coordonner les mesures visant à en assurer la réalisation avec les opérateurs de télécommunications de l’UE et d’Ukraine. Ils ont publié une déclaration décrivant les efforts coordonnés visant à sécuriser et à stabiliser les appels en itinérance et les appels internationaux abordables ou gratuits entre l’UE et l’Ukraine. Bien que l’accord initial ne dure que trois mois, la Commission a appelé les opérateurs de télécommunications de l’UE et d’Ukraine à prolonger leur accord.

fix-empty

Un rapport de l’Organe des régulateurs européens des communications électroniques (ORECE) mentionne qu’à partir de juillet 2022, 80 opérateurs de téléphonie mobile de l’UE offraient des appels internationaux gratuits vers l’Ukraine et 44 autres ont offert des appels à un prix inférieur. En outre, 55 opérateurs européens offrent des services d’itinérance gratuits aux abonnés voyageant en Ukraine. Les opérateurs de l’UE ont également contribué à la création de points d’accès Wi-Fi pour les réfugiés et ont distribué plus de 2,5 millions de cartes SIM entre mars et mai 2022.

La Commission a également autorisé l’ autorité réglementaire nationale ukrainienne à participer à l’ORECE. L’ORECE a pour objectif d’assurer l’application cohérente des lois sur les communications électroniques en Europe, notamment par le biais d’avis et d’orientations.

Soutenir le numérique

La Commission européenne a signé un accord pour associer l’Ukraine au programme pour une Europe numérique en septembre 2022. Les entreprises, les organisations et les administrations publiques ukrainiennes pourront bénéficier du financement et du soutien du programme dans des domaines tels que le supercalcul, l’intelligence artificielle et les compétences numériques. Ils pourront également participer à des pôles d’innovation numérique — des guichets uniques qui aident les entreprises à relever les défis numériques de manière dynamique et à devenir plus compétitives.

La Commission européenne et la présidence française du Conseil de l’Union européenne ont organisé un événement sur le soutien continu au secteur numérique ukrainien lors de l’Assemblée numérique 2022, qui s’est tenue les 21 et 22 juin.

L’événement Tech4UA a vu le lancement d’un centre de technologie numérique pour les dons d’équipement à l’Ukraine. Basée en Slovaquie, la plateforme permettra de réduire les formalités administratives à la frontière pour les entreprises qui font don de matériel. Les participants ont également convenu d’offrir une coordination au niveau de l’UE en matière d’assistance technique.

La Commission a également lancé la communauté Futurium EUTech4Ukraine lors de l’Assemblée numérique. Cette communauté a pour objectif de rassembler les parties prenantes, d’encourager les discussions et de partager des informations sur les nouvelles mesures visant à soutenir les réfugiés, les entreprises et le gouvernement ukrainiens dans le domaine numérique. 

Ordinateurs portables pour Ukraine

Les ordinateurs portables pour l’Ukraine visent à collecter et à fournir des ordinateurs portables, des smartphones et des ordinateurs portables pour les écoles, les hôpitaux et les administrations publiques dans les régions de guerre les plus touchées d’Ukraine.

À l’heure actuelle, environ 70 000 enseignants ont besoin d’ordinateurs portables et les écoles ont besoin d’appareils numériques pour que les enfants puissent continuer à apprendre. Et, il y a une demande pour les ordinateurs portables et les appareils dans d’autres secteurs vitaux.

Les organisations, les entreprises et les particuliers basés en Belgique peuvent faire don d’appareils via Digital Europe. Les dons peuvent inclure des appareils neufs ou usagés, à condition qu’ils fonctionnent. D’autres centres de dons seront mis en place en temps voulu.

Les entreprises qui souhaitent faire des dons plus importants peuvent le faire directement via le mécanisme de protection civile de l’UE.

Jusqu’à présent, la Commission a aidé à expédier 12 000 dispositifs donnés à l’Ukraine par l’intermédiaire du mécanisme de protection civile de l’UE. 13 000 autres appareils seront transportés dans les semaines à venir.

L’initiative est organisée par la Commission européenne, le ministère ukrainien de la transformation numérique et de l’Europe numérique, une organisation européenne représentant l’industrie des technologies numériques.

Soutenir la culture et l’apprentissage

Le Centre européen de compétences pour le patrimoine culturel (4CH) a travaillé avec des partenaires à la création de l’ initiative Soutien aux monuments ukrainiens. Cette initiative contribue à numériser et à préserver le patrimoine culturel ukrainien pour les générations futures.

Organisée par le professeur Franco Niccolucci, directeur de VAST-LAB, l’initiative Save Ukrainian Monuments est soutenue par la Commission européenne, l’ambassade d’Ukraine en Italie, le ministère italien de la Recherche et de nombreux ministres ukrainiens.

Levebee, une application développée avec l’aide d’un projet financé par l’UE, est maintenant disponible en ukrainien. Cela soutiendra l’apprentissage à distance pour les enfants déplacés par la guerre. Son contenu comprend, les mathématiques et les langues.

En savoir plus sur les actions de soutien à la culture

Lutter contre la désinformation

La désinformation est un contenu faux ou trompeur qui est diffusé dans l’intention de tromper ou d’obtenir un gain économique ou politique, et qui peut causer un préjudice public. 

La Commission européenne s’emploie depuis un certain temps à lutter contre la désinformation, en particulier avec les signataires du code de bonnes pratiques sur la désinformation. Les signataires sont fortement impliqués dans la prise de mesures urgentes pour limiter la désinformation liée à la guerre en Ukraine.

En outre, la Commission a introduit des mesures visant à suspendre les activités de radiodiffusion de Russia Today, Spoutnik, Rossiya RTR/RTR Planeta, Rossiya 24/Russia 24 et TV Centre International dans l’UE ou à destination de celle-ci. Ces points de vente pro-Kremlin appartenant à l’État sont essentiels et essentiels pour soutenir l’agression de la Russie contre l’Ukraine et diffuser la désinformation.

 

Dernières nouvelles

Contenu associé

Vue d’ensemble

Relations internationales

L’Union européenne collabore avec des pays du monde entier et des organisations internationales pour faire en sorte que la technologie contribue à améliorer les conditions de vie partout.

À lire également

Partenariats numériques

Grâce à des partenariats numériques, l’UE peut renforcer la connectivité dans le monde entier.

Politique étrangère

Étant donné qu’un plus grand nombre de pays s’inspirent du modèle numérique européen, les entreprises européennes ont plus de possibilités de faire des affaires, créant davantage d’emplois pour les citoyens.