Skip to main content
Bâtir l’avenir numérique de l’Europe
Report / Study | Publication

Lutte contre la désinformation liée à la COVID-19 — Rapports sur les actions de novembre et de décembre

La Commission publie aujourd’hui les derniers rapports de la plateforme signataires du code de bonnes pratiques contre la désinformation concernant les efforts qu’ils déploient actuellement pour limiter la désinformation contre la COVID-19 et les vaccins en novembre et décembre.

Les rapports publiés aujourd’hui mettent l’accent sur les mesures prises pour limiter la désinformation liée à la COVID-19 et aux vaccins par les plateformes en novembre et décembre 2021. Les rapports sont présentés dans le cadre du programme de surveillance de la désinformation lié à la COVID-19 mis en place dans le cadre de la communication conjointe du 10 juin 2020. Compte tenu de l’évolution de la pandémie, le programme de surveillance a été prolongé jusqu’en juin 2022.

Les services de la Commission reconnaissent les efforts déployés jusqu’à présent par les signataires du code de bonnes pratiques dans le cadre du programme de surveillance, et en particulier les actions des plateformes soutenant les campagnes de vaccination des États membres. Dans le même temps, les signataires de la plateforme devraient redoubler d’efforts pour fournir des données au niveau des États membres et accélérer les travaux relatifs à la révision du code de bonnes pratiques et de son système de suivi.

Lutter contre la désinformation sur les vaccins contre la COVID-19

Les plateformes rendent compte de leurs politiques et initiatives actualisées visant à réduire la propagation de la désinformation sur les vaccins contre la COVID-19 en novembre et décembre, par exemple:

  • Le rapport TikTok montre que le nombre de vidéos portant une étiquette vaccinale a augmenté sur ses chaînes en Europe, passant de 90 156 en octobre à 148 005 en novembre et 265 759 en décembre, le nombre le plus élevé étant observé en Allemagne, et trois fois plus en Italie et en Espagne.
  • Google déclare avoir mis à jour avec davantage de contenu les panneaux d’information sur la vaccination contre la COVID-19 disponibles lors de la recherche dans Google Search. Les panneaux sont disponibles dans les 27 pays de l’UE et, depuis novembre, Google commence à inclure également des informations relatives à la vaccination pédiatrique.
  • Twitter rend compte des mises à jour de conception des étiquettes appliquées aux tweets trompeurs liés à la COVID et aux vaccins, afin de les rendre plus faciles à détecter. Selon des recherches sur Twitter, un plus grand nombre de personnes ont cliqué sur les nouvelles étiquettes et moins de personnes ont rebaptisé ou aimé des tweets potentiellement trompeurs avec ces étiquettes. En outre, Twitter a mis en place, en novembre et en décembre, des informations fiables sur les vaccins contenant des informations fiables sur les vaccins, en Irlande, en Italie et en Belgique.
  • Microsoft indique, dans le cadre de ses politiques actualisées, qu’elle a autorisé certaines publicités pour vaccins liées à la COVID-19 de la part des pouvoirs publics, qui ont généré 733 487 impressions et 72 307 clics dans l’UE entre novembre et décembre.
  • Facebook a signalé la suppression d’un réseau géré par un mouvement anti-vax appelé V_V en France et en Italie, responsable de l’organisation du harcèlement de masse à l’encontre des professionnels de la santé, des journalistes et des élus.

Autres rapports pour novembre et décembre

Les rapports fournissent de plus amples informations illustrant les mesures prises pour lutter contre la désinformation liée à la COVID-19 et l’incidence de ces actions pendant les mois de novembre et décembre 2021. Quelques exemples tirés des rapports:

  • TikTok indique que le nombre de vidéos marquées par le label COVID-19 a également augmenté dans toute l’Europe, atteignant 15 024 vidéos marquées en novembre et 28 421 en décembre, contre 9 948 en octobre.
  • Twitter signale qu’à la suite de violations de la politique d’information trompeuse liée à la COVID-19, en novembre, elle a suspendu 431 comptes et supprimé 4 129 contenus, tandis qu’en décembre, elle a suspendu 666 comptes et en a retiré 4 559 au niveau mondial.
  • Google indique qu’entre novembre et décembre, des contrôles de fait publiés par des organisations de contrôle des faits de l’UE sont apparus dans Google Search plus de 6 000 000 fois par semaine en moyenne, ce qui représente jusqu’à 55 000 000 impressions.
  • Microsoft indique que le nombre de vues de l’expérience de Bing COVID-19 en Europe en novembre est passé à 2 977 228, alors qu’il est tombé à 1 826 182 en décembre. Cette tendance a été particulièrement marquée en Allemagne, en France, en Autriche, aux Pays-Bas et en Roumanie.
  • Facebook indique qu’en novembre 110 000, des contenus ont été supprimés sur Facebook et Instagram dans l’UE pour violation des politiques de désinformation concernant la COVID-19 et les vaccins. Au cours du mois de décembre, elle a retiré 109 000 contenus dans l’UE.