Skip to main content
Bâtir l’avenir numérique de l’Europe
Press release | Publication

Sommet UE-Japon: renforcer notre partenariat

Le Japon est l’un des alliés les plus proches de l’UE. Cela a été réaffirmé lors du 28e sommet UE-Japon qui s’est tenu jeudi à Tokyo avec la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, le président du Conseil européen, Charles Michel, et le Premier ministre japonais, Fumio Kishida.

photo of Charles michel, Fumio Kishida, Ursula von der Leyen at the common press conference

Dans ce monde de plus en plus imprévisible, l’UE cherche à renforcer ses relations avec des partenaires partageant les mêmes valeurs. Aujourd’hui, l’UE et le Japon ont pris des mesures importantes pour faire avancer leurs relations, qu’il s’agisse des technologies numériques, du commerce et des investissements, de l’action pour le climat, de la protection de la biodiversité, du développement durable et de la sécurité.

Dans son intervention à la presse, la présidente von der Leyen a déclaré:

L’UE et le Japon ont tant de points communs. Bien entendu, nos valeurs — la démocratie et l’état de droit. Notre modèle économique. Ainsi qu’une certaine vision du monde. Nous encourageons tous deux un système mondial multilatéral, fondé sur des règles conçues pour protéger et profiter à tous. Et c’est précisément parce que cette vision est si souvent remise en cause aujourd’hui que l’UE cherche à renforcer ses relations avec des partenaires partageant les mêmes valeurs, tels que le Japon. Lors de ce sommet, nous avons discuté des moyens d’approfondir notre partenariat. Avec des axes de travail concrets qui créeront des opportunités pour nos économies et nos citoyens. Et cela nous aidera, dans le même temps, à relever les défis auxquels nos régions sont confrontées.

Lors du sommet, l’UE et le Japon ont conclu un partenariat numérique, le premier que l’UE signe avec un pays partenaire. Forum qui donnera une orientation et une impulsion politiques aux travaux conjoints sur les technologies numériques dans des domaines tels que la sécurité de la 5G, les technologies «au-delà de la 5G»/6G, les applications sûres et éthiques de l’intelligence artificielle ou la résilience des chaînes d’approvisionnement mondiales dans l’industrie des semi-conducteurs.

Ils sont également convenus d’entamer officiellement des discussions exploratoires sur l’association à Horizon Europe et d’intensifier encore la mise en œuvre de l’Alliance verte UE-Japon.

Ils se sont félicités de la finalisation des négociations relatives à un accord horizontal dans le domaine de l’aviation et œuvreront à la mise en place rapide de dispositifs de sûreté aérienne à guichet unique. L’UE et le Japon sont convenus de nouvelles mesures pour tirer pleinement parti du potentiel de l’accord de partenariat économique pour soutenir la reprise économique après la pandémie. La stratégie de l’UE pour un portail mondial ouvre de nouvelles possibilités de coopération et d’investissements dans des infrastructures sûres et durables dans la région indo-pacifique et ailleurs, notamment en ce qui concerne des projets concrets.

Les dirigeants ont discuté de l’agression militaire de la Russie contre l’Ukraine et de ses ondes de choc dans le monde, ainsi que de l’évolution de la situation dans la région indo-pacifique. La réponse commune de l’UE et du Japon à la guerre en Ukraine témoigne de la volonté commune de défendre l’ordre international fondé sur des règles et un multilatéralisme effectif.

En savoir plus