Skip to main content
Bâtir l’avenir numérique de l’Europe
Event report | Publication

Espaces européens communs des données pour l’agriculture et la mobilité

Le 2 décembre 2021, à la suite du premier appel à propositions du programme pour une Europe numérique (DIGITAL), la Commission européenne a organisé deux ateliers d’information sur les espaces de données sur l’agriculture et la mobilité. Ces deux ateliers ont permis aux participants d’en apprendre davantage sur l’appel, de partager des idées sur les espaces de données et le réseau avec des partenaires potentiels de consortium.

À la suite de l’annonce, le 17 novembre 2021, de l’appel à propositions DIGITAL relatif à des actions préparatoires pour des espaces européens communs de données, la Commission a organisé une journée d’information sur les thèmes de l’agriculture et de la mobilité. Plus de 200 participants (venus de l’ensemble de l’UE et des secteurs public et privé) ont discuté de questions telles que l’interopérabilité, la souveraineté des données, les normes, le développement de l’analyse de rentabilité, le partage intersectoriel des données et la durabilité.

Ces espaces de données garantiront que davantage de données seront disponibles pour être utilisées dans notre économie et notre société, tout en maintenant le contrôle des entreprises et des particuliers qui génèrent des données. Les espaces de données sont des éléments clés de la stratégie européenne pour les données, qui comprend une série de mesures horizontales et d’investissements visant à permettre l’économie fondée sur les données. Il s’agit notamment du règlement sur la gouvernance européenne des données (l’acte sur la gouvernance des données proposé par la Commission en novembre 2020) et de la loi sur les données (prévue pour 2022) visant à instaurer la confiance et l’équité dans l’accès aux données et leur réutilisation.

Le numérique soutiendra également une infrastructure de logiciels intermédiaires open source en nuage à la périphérie, qui bénéficiera à tous les espaces de données, et un centre de soutien aux espaces de données qui garantira l’interopérabilité entre les espaces de données en développant un alignement par l’intermédiaire du cadre technique européen sur les espaces de données.

Un espace européen commun des données agricoles

L’objectif de l’espace des données agricoles est de développer un espace de données sécurisé et fiable pour permettre au secteur agricole de partager et d’accéder aux données, en améliorant les performances économiques et environnementales dans ce domaine. Les données de production, complétées par des données publiques, offrent de nouvelles possibilités de suivi et d’optimisation de l’utilisation des ressources naturelles et contribuent à la réalisation des objectifs du pacte vert et de la politique agricole commune.

L’ atelier d’information sur un espace européen commun des données agricoles s’est ouvert par des présentations de la direction générale des réseaux de communication, du contenu et des technologies (DG CONNECT) et de la direction générale de l’agriculture et du développement rural (DG AGRI) sur les ambitions vertes et numériques de l’UE ainsi que sur la stratégie européenne pour les données.

Les principales initiatives, associations et alliances européennes telles que IDSA, FNSEA, COPA COGECA, CEMA, iSHARE, Fraunhofer ISST, Agdatahub, AIOTI, T-Kartor Geospatial AB et Universitat de Lleida ont résumé leurs positions à l’égard du partage des données dans le secteur. Les intervenants ont rappelé l’architecture de référence IDS et la nécessité d’un cadre commun pour les espaces de données. Ils ont partagé leur vision d’une structure d’interopérabilité durable et de mise en adéquation de la qualité par l’industrie afin de connecter les plateformes en ligne au moyen de technologies harmonisées. Tout en se référant aux principes de conception des espaces de données, ils ont souligné l’importance de la souveraineté, de la sécurité et de la fiabilité des données. L’un des défis à relever est la création d’une identité numérique permettant aux exploitations agricoles d’obtenir confiance et consentement. Les intervenants ont examiné les dernières évolutions de la modélisation des données agricoles, qui sont à la fois durables et économiques, et tiennent compte des structures biogéochimiques agricoles complexes. Enfin, dans le cadre d’une évaluation pratique d’une plateforme de données en direct, le code de conduite de l’UE sur le partage des données agricoles par accord contractuel et les obstacles à surmonter en vue d’une acceptation plus large ont été soulevés.

Un espace européen commun des données sur la mobilité

L’ atelier d’information sur un espace européen commun des données sur la mobilité, organisé conjointement par la direction générale des réseaux de communication, du contenu et des technologies (DG CONNECT) et la direction générale de la mobilité et des transports (DG MOVE), visait à préparer la circonscription en vue du prochain appel DIGITAL, à faire le point sur les initiatives existantes et à mener une discussion ouverte sur les questions relatives à l’espace des données relatives à la mobilité.

La vision de l’UE pour la transformation écologique et numérique est de réduire de 90 % les émissions de gaz à effet de serre dans le secteur des transports d’ici à 2050. Cela dépendra de la disponibilité, de l’accessibilité et de l’échange des données. Toutefois, des difficultés subsistent en ce qui concerne le traitement des données, l’absence de marché transfrontière des données, l’absence d’obligations et d’accords en matière de collecte et de partage des données, et notamment des outils et systèmes incompatibles, souvent soumis à des normes différentes. L’espace des données sur la mobilité — un élément clé de la stratégie pour les données et de la stratégie pour la mobilité — est nécessaire pour faciliter l’accès aux données, leur mise en commun et leur partage à partir des bases de données et des plateformes existantes et futures dans le domaine des transports.

Lors d’une première table ronde sur les défis et les possibilités de l’espace européen des données sur la mobilité, des intervenants de l’IDSA, de l’ACEA, d’Acatech, d’ERTICO, de VTT et d’iSHARE ont présenté de nombreuses initiatives diverses aux niveaux local et national, y compris des cas d’utilisation et leurs défis spécifiques. L’importance des modèles d’entreprise et la nécessité de résoudre les problèmes découlant des échanges de données B2B et B2G, tout en tenant compte de la concurrence entre les entreprises et de la viabilité des intermédiaires, ont été des points clés de la discussion. L’interopérabilité, non seulement au sein des secteurs et entre eux, mais aussi par-delà les frontières constitue un défi.

Lors d’une deuxième table ronde, les écosystèmes et initiatives existants de partage des données sur la mobilité ont été présentés par des intervenants du NAPCORE, du DTLF et de l’Agence de l’Union européenne pour les chemins de fer. En particulier, des points de vue ont été partagés sur certains des défis auxquels sont confrontés quelque 30 initiatives dans le domaine réglementaire, chacune présentant ses propres conditions de gouvernance, d’infrastructure ou de partage des données. Il est de plus en plus nécessaire de combiner les données provenant de ces différentes initiatives, mais aussi au niveau intersectoriel.

Les appels à propositions relatifs à deux actions préparatoires concernant des espaces européens communs des données pour l’agriculture (2 millions d’euros) et la mobilité (1 millions d’euros) sont désormais ouverts et seront clôturés le 22 février 2022. Un appel à une action de déploiement (8 millions d’euros) sera lancé au cours du troisième trimestre de 2022 pour le secteur de la mobilité. Pour le secteur agricole, une telle action est à l’étude pour 2023. Les présentations des deux ateliers sont disponibles sur les pages web de l’événement susmentionnées, et les rapports de la manifestation suivront.

Téléchargements

Agriculture data space workshop event report
Download 
Mobility data space workshop event report
Download