Skip to main content
Bâtir l’avenir numérique de l’Europe

Glossaire à large bande

Il s’agit d’une liste non exhaustive de termes pertinents pour le haut débit.

Ethernet cable and optical fibres

© iStock by Getty Images -1077605220 Daniel Chetroni

#

3LOM

Modèle ouvert à trois couches

5G

Technologie sans fil de cinquième génération pour les réseaux cellulaires numériques

 

A

Accès (à l’équipement, aux installations, aux services, etc.)

La mise à disposition de ressources et/ou de services à une autre entreprise, dans des conditions définies, sur une base exclusive ou non exclusive, aux fins de la fourniture de services de communications électroniques, y compris lorsqu’ils sont utilisés pour la fourniture de services de la société de l’information ou de services de contenu de radiodiffusion. Il couvre notamment: l’accès aux éléments de réseau et aux installations associées, qui peuvent impliquer la connexion d’équipements, par des moyens fixes ou non fixes (notamment l’accès à la boucle locale et aux installations et services nécessaires pour fournir des services sur la boucle locale); l’accès aux infrastructures physiques, y compris les bâtiments, les conduits et les mâts; l’accès aux systèmes logiciels pertinents, y compris les systèmes de soutien opérationnel; l’accès aux systèmes d’information ou aux bases de données pour la pré-commande, l’approvisionnement, la commande, la maintenance et la réparation des demandes, et la facturation; l’accès à la traduction de numéros ou à des systèmes offrant des fonctionnalités équivalentes; l’accès aux réseaux fixes et mobiles, en particulier pour l’itinérance; l’accès aux systèmes d’accès conditionnel pour les services de télévision numérique et l’accès aux services de réseau virtuel.

ADC — Coût déficitaire d’accès

Combler l’écart entre le tarif et les coûts — Le déficit d’accès se produit lorsque le tarif spécifié pour l’accès ne couvre pas le coût de la fourniture de l’accès.

ADSL — Ligne d’abonné numérique asymétrique

Une technologie qui permet, par exemple, un accès rapide aux services interactifs à large bande et à la vidéo à la demande via le fil de cuivre utilisé dans l’usine de boucle téléphonique locale existante. Dans son itération «2+», l’ADSL prend en charge la transmission à sens unique à des débits jusqu’à 24 Mbps sur une seule paire de fils de cuivre et permet aux abonnés de se connecter aux réseaux de données et à Internet à des vitesses allant de 50 à 200 fois plus rapidement que les modems analogiques actuels fonctionnant à 28,8 Kbps.

ADSs — Tous les câbles autosuffisants diélectriques

Un type de câble en fibre optique qui est suffisamment solide pour se soutenir entre les structures sans utiliser d’éléments métalliques conducteurs. Il est utilisé par les entreprises de services publics d’électricité comme moyen de communication.

Alom — Modèle ouvert à couche active

An — Noeud d’accès

Aon — Réseau optique actif

Une technologie pour FTTH/FTTB (alias Ethernet point à point)

API — Interface du programme d’application

  1. API désigne les interfaces logicielles entre les applications, mises à disposition par les radiodiffuseurs ou les fournisseurs de services, et les ressources de l’équipement de télévision numérique amélioré pour les services de télévision et de radio numériques. L’API — également connue sous le nom de middleware — est l’installation technique sous-jacente pour des fonctionnalités telles que le Guide du programme électronique, les enregistreurs vidéo personnels sur disque dur (PVR) et tout service de télévision interactive, qu’il s’agisse de services améliorés basés sur le carrousel dérivés du télétexte ou de services entièrement interactifs utilisant un canal de retour. Les API peuvent être regroupées en deux types, ceux qui sont plus intensivement computationnels, basés sur un moteur d’exécution et ceux qui sont déclaratifs, basés sur les moteurs de présentation. À ce jour, les API suivantes ont été normalisées par un organisme européen, le MHEG 5 et la Multimedia Home Platform (MHP). D’autres sont Open TV, Liberate.
  2. Interface de programmation d’application — est un protocole destiné à être utilisé comme interface par des composants logiciels pour communiquer les uns avec les autres. Une API peut inclure des spécifications pour les routines, les structures de données, les classes d’objets et les variables.

Installations associées

Les services associés, les infrastructures physiques et autres installations ou éléments associés à un réseau de communications électroniques et/ou à un service de communications électroniques qui permettent et/ou soutiennent la fourniture de services via ce réseau et/ou ce service ou ont le potentiel de le faire, et comprennent, entre autres, les bâtiments ou les entrées des bâtiments, le câblage des bâtiments, les antennes, les tours et autres constructions de soutien, les conduits, les mâts, les trous d’homme et les armoires.

Services associés

Les services associés à un réseau de communications électroniques et/ou à un service de communications électroniques qui permettent et/ou soutiennent la fourniture de services via ce réseau et/ou ce service ou ont le potentiel de le faire et comprennent, entre autres, la traduction de numéros ou des systèmes offrant des fonctionnalités équivalentes, des systèmes d’accès conditionnel et des guides de programmes électroniques, ainsi que d’autres services tels que le service d’identité, de localisation et de présence.

ASP — Fournisseur de services d’application

ATM — Mode de transfert asynchrone

Technologie de transmission à large bande qui fournit l’épine dorsale du réseau mondial de télécommunications. L’ATM rompt les flux d’informations en petites cellules de longueur fixe de 53 octets. Les cellules de tout type de trafic — voix, multimédia, données ou vidéo — peuvent être entrecoupées les unes avec les autres. L’ATM fonctionne à des vitesses de 25, 155 et 622 Mbps.

 

B

retour en haut de page

Bande passante

La bande passante est la capacité d’un réseau ou d’un autre canal de communication pour le transfert de données, mesurée en bps.

Backhaul

La partie centrale d’un réseau à large bande, reliant l’accès local au réseau internet central. Techniquement, le lien entre la tête de câble et le centre de commutation international.

Zones noires

Les zones où au moins deux opérateurs concurrents de réseaux à haut débit à haute capacité sont présents.

BCO — Bureau des compétences en matière de large bande

ORECE — Organe des régulateurs européens des communications électroniques

L’ORECE et l’Office de l’ORECE ont été créés par le règlement no 1211/2009 du Parlement européen et du Conseil du 25 novembre 2009 afin d’assister la Commission et les autorités réglementaires nationales (ARN) dans la mise en œuvre du cadre réglementaire de l’UE pour les communications électroniques, de donner des conseils sur demande et de sa propre initiative aux institutions européennes et de compléter, au niveau européen, les tâches réglementaires accomplies au niveau national par les autorités de régulation dans le but de créer un marché intérieur des communications électroniques. L’ORECE est composé des 27 ARN.

Bitstream

Un mécanisme permettant d’accéder au réseau à la couche active; le terme est né dans le contexte de la technologie DSL, en particulier, pour désigner l’accès à un réseau intégré verticalement, mais est utilisé dans le contexte plus large des réseaux à large bande.

Accès bitstream

  1. Une forme d’accès au réseau non physique ou virtuel.
  2. Un service fourni par un opérateur historique par lequel un nouvel entrant loue une liaison d’accès haut débit au client.

Haut débit

Un terme appliqué aux systèmes de télécommunications à grande vitesse, c’est-à-dire ceux capables de prendre simultanément en charge plusieurs formats d’information tels que la voix, les services de données à grande vitesse et les services vidéo à la demande.

 

C

retour en haut de page

Atterrissage du câble à droite

Se réfère aux règles qui s’appliquent à l’atterrissage d’un câble sous-marin dans un pays.

CAPEX

Dépenses en capital

CEBF — Fonds pour l’interconnexion en Europe à large bande

CCN — Réseaux centrés sur le contenu

La mise en réseau centrée sur le contenu est un terme utilisé pour désigner le réseau centré sur l’information (ICN). S’il vous plaît voir l’entrée sur ICN.

ccTLD — domaine de premier niveau du code pays

Est un domaine Internet de premier niveau généralement utilisé ou réservé à un pays (un État souverain d’un territoire dépendant, par exemple fr.nl).

CDMA — Code-Division Multiple Access

Code-Division Multiple Access est une technologie cellulaire numérique qui utilise des techniques de spectre de diffusion. CDMA n’attribue pas de fréquence spécifique à chaque utilisateur. Au lieu de cela, chaque canal utilise le spectre complet disponible. Les conversations individuelles sont codées avec une séquence numérique pseudo-aléatoire. CDMA est une technologie militaire utilisée pour la première fois pendant la Seconde Guerre mondiale par les alliés anglais pour déjouer les tentatives allemandes de brouillage des transmissions. Les alliés ont décidé de transmettre sur plusieurs fréquences, au lieu d’une, ce qui rend difficile pour les Allemands de capter le signal complet.

MIE — Mécanisme pour l’interconnexion en Europe

MIE-DSI — Mécanisme pour l’interconnexion en Europe — Infrastructure de services numériques

CIP — Protection des infrastructures critiques

Les programmes, activités et interactions utilisés par les propriétaires et les exploitants pour protéger leur infrastructure essentielle.

Logiciel basé sur le cloud

L’informatique basée sur le cloud permet aux utilisateurs d’accéder à des applications logicielles qui s’exécutent sur des ressources informatiques partagées via Internet.

Câble coaxial

Câble en cuivre blindé et isolé, principalement utilisé par les entreprises de télévision par câble et également pour les réseaux informatiques. Le câble coaxial est censé minimiser les interférences avec les transmissions électriques et radio.

COCOM

La Cocom assiste la Commission dans l’exercice de ses pouvoirs exécutifs en vertu du cadre réglementaire et du règlement sur le domaine de premier niveau.eu. La Cocom exerce ses fonctions par le biais de procédures consultatives et réglementaires conformément à la décision du Conseil en matière de comitologie. En outre, la Cocom fournit une plate-forme d’échange d’informations sur l’évolution du marché et les activités réglementaires.

Co-localisation

La mise à disposition d’espaces physiques et d’installations techniques nécessaires pour accueillir et connecter raisonnablement l’équipement concerné d’un bénéficiaire.

Fils de cuivre

Le cuivre est le conducteur électrique utilisé dans les télécommunications. La technologie DSL est basée sur des fils de cuivre. Les vitesses de transmission dépendent de la longueur et de la qualité du fil de cuivre depuis le point de distribution jusqu’au bâtiment.

 

D

retour en haut de page

Fracture numérique

La fracture numérique est le fossé entre les parties de la population qui ont accès à l’internet et à d’autres technologies numériques et les sections de la population qui ne le font pas. On craint qu’à mesure que de nombreux services (tant commerciaux que gouvernementaux) deviennent disponibles en ligne, les groupes sans accès numérique (en raison, entre autres, du coût élevé, du manque de compétences, de l’emplacement ou d’une combinaison de ces services) seront laissés pour compte et manqueront d’opportunités dans la vie et au travail.

Dividende numérique

Le dividende numérique fait référence au spectre radioélectrique qui devient disponible à la suite du passage de la télévision terrestre de la technologie analogique à la technologie numérique qui utilise le spectre de manière plus efficace. Il s’agit d’une occasion unique et unique de renforcer la capacité de fournir des services de radiodiffusion et de communication sans fil nouveaux et innovants.

Dae — Stratégie numérique pour l’Europe

DBO — Conception, construction et exploitation

DOCSIS — Spécification de l’interface du système de données sur le câble

Une solution de réseau de télévision par câble

DSL — Ligne d’abonné numérique

DSLAMs — multiplexeurs d’accès à la ligne d’abonné numérique

Un appareil réseau, souvent situé dans les échanges téléphoniques, qui connecte plusieurs interfaces de ligne d’abonné numérique client (DSL) à un canal de communication numérique haute vitesse utilisant des techniques de multiplexage. Asymétrique: avec des vitesses de téléchargement plus rapides que les vitesses de téléchargement. Symétrique: vitesses de téléchargement et de téléchargement égales.

E

retour en haut de page

Feader — Fonds européen agricole pour le développement rural

CE — Commission européenne

CEEC — Code européen des communications électroniques

FEIS — Fonds européen pour les investissements stratégiques

BEI — Banque européenne d’investissement

FEDER — Fonds européen de développement régional

FSE — Fonds social européen

Fonds ESI — Fonds structurels et d’investissement européens

 

F

retour en haut de page

Instruments financiers

Les instruments financiers sont les prêts, les garanties, le soutien de l’UE aux emprunts obligataires pour projets ou les fonds de fonds propres dédiés. Par rapport à l’instrument de subvention traditionnel, les instruments financiers ont l’avantage d’attirer davantage d’investissements supplémentaires (effet de levier). En ce qui concerne le soutien du mécanisme pour l’interconnexion en Europe (MIE) au déploiement du haut débit, la Commission envisage d’utiliser autant que possible les instruments financiers.

Sans fil fixe

Dispositifs ou systèmes de communication sans fil utilisés pour connecter deux emplacements fixes à une radio ou à une autre liaison sans fil

FTTB — Fibre au bâtiment

(généralement un MDU), une infrastructure du premier kilomètre. Fibre posée jusqu’au bâtiment.

FTTC — Fibre au Cabinet

(à partir de laquelle commence la connexion au premier kilomètre), une infrastructure locale. Fibre posée à l’armoire, avec des fils de cuivre complétant la connexion.

FTTH — Fibre à la maison

Technologie visant à remplacer les technologies xDSL en installant la fibre optique au consommateur, où la fibre est posée jusqu’à la maison. Les versions moins ambitieuses sont FTTC (Fibre To The Curb) et FTTB (Fibre To The Building).

FTTX

Architecture de réseau à large bande utilisant la fibre optique pour créer un réseau à large bande pour le dernier kilomètre.

 

G

retour en haut de page

Gbps — Gigabits par seconde

PIB — Produit intérieur brut

GPON — Réseau optique passif Gigabit

Une technologie d’accès partagé pour FTTH/FTTB (ITU-T G.984)

GPS — Système mondial de positionnement

Zones grises

Les zones ne disposant que d’une seule infrastructure à haut débit de grande capacité ou d’un fournisseur d’infrastructures.

Guide sur l’investissement dans le haut débit

Le guide vise à aider les autorités de gestion des fonds de l’UE à planifier et à mettre en œuvre des projets à haut débit financés dans le cadre des politiques de développement régional et rural de l’UE. Le guide est structuré autour de questions concernant les questions de politique, de réglementation, d’investissement et de technologie, y compris les avantages et les inconvénients des différents modèles d’investissement pour des interventions efficaces et efficientes du secteur public dans les réseaux d’accès à haut débit de nouvelle génération.

 

H

retour en haut de page

HDTV — Télévision haute définition

HFC — fibre-coaxiale hybride

Combinaison de fibres optiques et de câbles coaxiaux.

Haut débit à haut débit

Le haut débit est un service à large bande fourni par le biais d’un réseau Next Generation (NGN).

Service bit-stream haute vitesse

Un service fourni par un opérateur historique par lequel un nouvel entrant loue un chemin d’accès à grande vitesse au client. Le titulaire fournit et entretient les systèmes de transmission (par exemple, modem ADSL à la circonscription locale) nécessaires pour fournir le chemin d’accès.

HiperLAN — Réseau local radio haute performance

HPC — Calcul haute performance

HSPA — Accès aux paquets à grande vitesse

Extension de la norme UMTS permettant un transfert de données plus rapide.

 

I

retour en haut de page

TIC — Technologies de l’information et de la communication

Opérateurs historiques (effectifs)

Les organismes de télécommunications ont accordé des droits spéciaux et exclusifs aux États membres ou aux opérateurs publics qui bénéficiaient d’un monopole de fait avant la libéralisation. Un ancien monopole qui détient encore une part de marché dominante.

IoT — Internet des objets

Le concept par lequel des objets de différents types (des appareils ménagers au mobilier urbain, des capteurs de villes intelligentes aux réseaux de corps personnels) sont connectés.

IPTV — Internet Protocol Television

IRU

Droit d’utilisation inatteignable

FAI — fournisseur de services Internet

par exemple, un SP fournissant un service Internet

UIT — Union internationale des télécommunications

L’Union internationale des télécommunications (UIT) est l’organisme des Nations Unies chargé des questions relatives aux technologies de l’information et de la communication.

IXP — Point d’échange Internet

L’infrastructure physique par laquelle les fournisseurs de services Internet (FAI) et les réseaux de diffusion de contenu (CDN) échangent le trafic Internet entre leurs réseaux.

K

Kbps

Kilobits par seconde

 

L

retour en haut de page

Boucle locale

Le circuit physique à paires de cuivre torsadés reliant le point de terminaison du réseau dans les locaux de l’abonné au cadre de distribution principal ou à l’installation équivalente du réseau téléphonique public fixe. La boucle locale peut également inclure des éléments optiques. Le circuit physique reliant le point de terminaison du réseau à un cadre de distribution ou à une installation équivalente dans le réseau de communications électroniques public fixe.

LLU — Dégroupage des boucles locales

Le processus de fourniture d’un accès dégroupé à l’infrastructure du réseau (accès à couche passive).

Sous-boucle locale

Une boucle locale partielle reliant le point de terminaison du réseau dans les locaux de l’abonné à un point de concentration ou à un point d’accès intermédiaire spécifié dans le réseau téléphonique public fixe.

Coûts incrémentaux de longue course (LRIC)

Les coûts directement liés à la production d’une augmentation d’entreprise, c’est-à-dire le coût supplémentaire de la fourniture d’un service au-delà de la situation où le service n’a pas été fourni, en supposant que toutes les autres activités de production restent inchangées. «Long terme» signifie que tous les facteurs de production, y compris les équipements d’équipement, sont variables en fonction de l’évolution de la demande due à des changements dans le volume ou dans la structure de la production, de sorte que tous les investissements sont considérés comme des coûts variables. L’approche de modélisation LRIC «bottom-up» développe un modèle de coûts à partir de la demande attendue en termes d’abonnés et de trafic; il modélise ensuite le réseau efficace nécessaire pour répondre à la demande attendue et évalue les coûts connexes selon un modèle théorique d’ingénierie de réseau. L’objectif d’un modèle ascendant est de calculer le coût sur la base d’un réseau efficace utilisant la technologie la plus récente utilisée dans les réseaux à grande échelle. Cette approche diffère d’une approche de modélisation descendante, qui repose sur les comptes de l’entreprise. Dans une approche de modélisation hybride, le modèle ascendant est affiné en examinant les résultats du modèle descendant. Il est également possible de vérifier la plausibilité de certains des résultats du modèle descendant en utilisant le modèle ascendant.

LTE — Evolution à long terme

Système de communication haute performance pour téléphones mobiles cellulaires. Étape vers la 4ème génération, mais communément appelée 4G (voir l’entrée 4G).

 

M

retour en haut de page

Mbps — Mégabits par seconde

MDU — Unité multi-habitation

Un immeuble d’appartements

Microtrenching

Une technique de déploiement de câbles, par exemple pour les réseaux à large bande, à un coût inférieur à celui de la méthode habituelle. Un micro trencher est une «petite roue à pierre» spécialement conçue pour le travail en zone urbaine. Il est équipé d’une roue de coupe qui coupe une microtrench avec des dimensions plus petites que ce qui peut être réalisé avec un équipement de creusement de tranchée conventionnel. Les dimensions des tranchées sont des largeurs allant d’environ 30 mm à 130 mm, et une profondeur maximale d’environ 500 mm.

ORM — opérateur de réseau mobile

Haut débit mobile

Le haut débit mobile est le nom utilisé pour décrire divers types d’accès Internet haut débit sans fil via un modem portable, un téléphone ou un autre appareil. Diverses normes de réseau peuvent être utilisées, telles que WiMAX, UMTS/HSPA, EV-DO et certains systèmes portables basés sur des satellites.

MSS -Services mobiles par satellite

Les MSS permettent les communications entre les satellites et les équipements terrestres mobiles. Leur utilisation peut aller de l’accès Internet haut débit à la télévision mobile, à la radio et aux communications d’urgence. Les services mobiles par satellite couvrent une grande partie du territoire de l’UE, atteignant ainsi des millions de citoyens de l’UE au-delà des frontières. Ils peuvent garantir l’accès de tous les Européens à de nouveaux services de communication, non seulement dans les zones métropolitaines, mais aussi dans les régions rurales et moins peuplées.

 

N

retour en haut de page

NBP — Plan national de large bande

Neutralité nette

La neutralité du réseau est le principe selon lequel toute communication électronique passant par un réseau est traitée de manière égale. Que toute communication soit traitée de manière égale signifie qu’elle est traitée indépendamment (i) du contenu, (ii) de l’application, (iii) du service, (iv) du dispositif, (v) de l’adresse de l’expéditeur et (vi) de l’adresse du destinataire. En vertu de la réforme des règles en matière de télécommunications, les autorités nationales de régulation des télécommunications seront notamment tenues de promouvoir «la capacité des utilisateurs finaux d’accéder aux informations et de les diffuser ou d’exécuter des applications de leur choix». Cela contribuera à renforcer le «caractère neutre» de l’internet en Europe.

NGA — Accès de la prochaine génération

L’accès de nouvelle génération désigne l’accès à des réseaux à large bande prenant en charge des vitesses d’au moins 30 Mbps.

NGN — Next Generation Network

L’accès de nouvelle génération désigne l’accès à des réseaux à large bande prenant en charge des vitesses d’au moins 30 Mbps.

NIS — Sécurité des réseaux et de l’information

Capacité d’un réseau ou d’un système d’information à résister, à un niveau de confiance donné, à des événements accidentels ou à des actions malveillantes. De tels événements ou actions pourraient compromettre la disponibilité, l’authenticité, l’intégrité et la confidentialité des données stockées ou transmises ainsi que des services connexes offerts via ces réseaux et systèmes.

Non-discrimination

En ce qui concerne l’interconnexion et/ou l’accès, une obligation de non-discrimination garantit qu’un opérateur applique des conditions équivalentes dans des circonstances équivalentes à d’autres entreprises fournissant des services équivalents, et fournit des services et des informations à d’autres dans les mêmes conditions et de la même qualité qu’il fournit ses propres services, ou ceux de ses filiales ou partenaires.

NP — Fournisseur de réseau

Exploite l’équipement actif et fournit les services de SP aux utilisateurs finaux

ARN — Autorité nationale de régulation

L’organisme ou les organismes chargés par un État membre de l’une des tâches réglementaires assignées dans le cadre réglementaire des télécommunications.

NTP — Point de terminaison du réseau

Le point physique auquel un abonné a accès à un réseau public de communications; dans le cas des réseaux impliquant la commutation ou le routage, le NTP est identifié au moyen d’une adresse réseau spécifique, qui peut être liée à un numéro d’abonné ou à un nom.

Noix — Nomenclature des unités territoriales statistiques

 

O

retour à

OBA

La publicité comportementale en ligne (OBA) utilise des cookies de suivi. Par conséquent, conformément aux lois de l’UE sur la protection de la vie privée, ces pratiques doivent être conformes à l’obligation d’obtenir le consentement des utilisateurs. La DG CONNECT facilite la discussion des parties prenantes sur une proposition d’autorégulation sur la publicité comportementale en ligne, qui devrait fournir des mécanismes transparents, fondés sur le consentement et conviviaux, avec une application efficace. Les parties prenantes concernées comprennent les associations de publicité, l’industrie des TIC et les associations et les représentants des consommateurs.

Réseau d’accès ouvert

Lorsque le propriétaire ou le gestionnaire du réseau ne fournit pas de services pour le réseau. Ces services doivent être fournis par des prestataires de services de détail distincts.

Opérateur

Terme générique pour une entreprise exploitant et vendant des services à large bande d’une certaine sorte; dans le guide, il s’agit souvent d’un REER ou d’un REER combiné.

OPEX — Dépenses opérationnelles

Fibre optique

Une fibre optique est une fibre en verre ou en plastique permettant la transmission d’informations sur de longues distances avec des débits de données très élevés.

OTT — Over-the-Top

 

P

retour en haut de page

PA — Autorité publique (la municipalité, la région ou l’État membre réalisant l’investissement dans le haut débit)

P2P — Réseau Peer to Peer

Chez un pair à pair (ou P2P), les participants au réseau informatique sont connectés les uns aux autres, ce qui permet d’utiliser la bande passante cumulée des participants au réseau. Les réseaux P2P sont généralement utilisés pour connecter des nœuds via des connexions ad hoc. Un réseau P2P pur n’a pas la notion de clients ou de serveurs, mais seulement des nœuds pairs égaux qui fonctionnent simultanément comme «clients» et «serveurs» aux autres nœuds du réseau. Ces réseaux sont largement utilisés pour partager des fichiers de contenu tels que des logiciels, de l’audio, de la vidéo, des données ou quoi que ce soit au format numérique. Les données en temps réel, telles que le trafic téléphonique ou IPTV, sont également transmises à l’aide de la technologie P2P. La technologie elle-même est légale et appliquée de plus en plus dans divers modèles d’affaires. Cependant, il a également été utilisé pour des violations du droit d’auteur et la diffusion d’images d’abus sexuels sur des enfants (partage illégal de fichiers).

Calcul parallèle

Dans le calcul parallèle, un programme est divisé en programmes plus petits à exécuter dans différents processeurs en même temps. C’est un moyen d’accélérer l’exécution des tâches de calcul et est très utile pour les problèmes complexes nécessitant un traitement de haute intensité.

PIP — Fournisseur d’infrastructure physique (propriétaire et exploitant l’infrastructure passive)

Pop — Point de présence

Pop se réfère principalement à un point d’accès, un emplacement ou une installation qui se connecte à Internet et aide d’autres appareils à établir une connexion avec Internet.

PLC — Power Line Communications

La communication de lignes électriques transporte des données sur un conducteur qui est également utilisé simultanément pour la transmission d’énergie électrique en courant alternatif ou la distribution d’énergie électrique aux consommateurs. Une large gamme de technologies de communication de lignes électriques sont nécessaires pour différentes applications, allant de la domotique à l’accès à Internet.

Plom — Modèle ouvert à couche passive

PON — Réseau optique passif

Une technologie d’accès partagé pour FTTH/FTTB

Mise à disposition d’un réseau de communications électroniques

L’établissement, l’exploitation, le contrôle ou la mise à disposition d’un tel réseau.

PPP — Partenariat public-privé

RTPC — Réseau téléphonique public commuté

Réseau public de communication

Un réseau de communications électroniques utilisé entièrement ou principalement pour la fourniture de services de communications électroniques accessibles au public.

Service téléphonique accessible au public

Un service mis à la disposition du public pour l’origine et la réception d’appels nationaux et internationaux et l’accès aux services d’urgence au moyen d’un ou de plusieurs numéros figurant dans un plan de numérotation téléphonique national ou international, et peut en outre inclure, le cas échéant, un ou plusieurs des services suivants: la fourniture d’une assistance à l’opérateur, des services de renseignements téléphoniques, des annuaires, la fourniture de téléphones payants publics, la fourniture de services à des conditions spéciales, la fourniture d’installations spéciales pour les clients handicapés ou ayant des besoins sociaux particuliers et/ou la fourniture de services non géographiques.

 

Q

QoS — Qualité de service

L’ensemble des paramètres techniques définissant la qualité d’un service à large bande.

 

R

retour en haut de page

Rab — Base d’actifs réglementaires

La valeur en capital totale des actifs utilisés pour calculer les coûts des services réglementés.

Spectre radioélectrique

Partie du spectre électromagnétique correspondant aux radiofréquences. Aux fins de la décision sur le spectre, elle inclut les ondes radio dans des fréquences comprises entre 9 kHz et 3000 GHz; les ondes radio sont des ondes électromagnétiques propagées dans l’espace sans guide artificiel.

Programme de politique en matière de spectre radioélectrique

Le programme pluriannuel envisagé, qui sera adopté en codécision, afin de fournir des orientations stratégiques pour la politique en matière de spectre dans l’UE.

Installations connexes

Les installations associées à la fourniture d’un accès dégroupé à la boucle locale, notamment la collocation, les connexions par câble et les systèmes informatiques pertinents, dont l’accès est nécessaire pour qu’un bénéficiaire fournisse des services sur une base concurrentielle et équitable.

Région

Terme générique pour désigner une autorité publique régionale (une région, un comté, une province, un département, etc.).

RFID — Identification par radiofréquence

L’identification par radiofréquence (RFID) est un terme générique qui est utilisé pour décrire un système qui transmet l’identité (sous la forme d’un numéro de série unique) d’un objet ou d’une personne sans fil, en utilisant des ondes radio. RFID appartient à la vaste catégorie des technologies d’identification automatique. Il est utilisé partout autour de nous — pour les achats (par exemple, le marquage de l’épicerie), la conduite d’une voiture (par exemple, l’accélération des transactions sur la route), la billetterie des transports publics (par exemple, cartes à puce RFID dans les trains et les bus, la lutte contre la fraude et/ou la fourniture de services à valeur ajoutée aux voyageurs), les loisirs (par exemple, accès sécurisé et paiement dans les parcs, zoos, stades, bars/clubs), aller au travail (par exemple, accès sécurisé, enregistrement du temps, gestion des évacuations), franchissement des frontières (par exemple, suivi des bagages, passeport électronique), soins de santé (par exemple, gestion plus efficace, plus sécuritaire). Contrairement à la technologie de code à barres UPC omniprésente, la technologie RFID ne nécessite pas de contact ou de ligne de vue pour la communication.

Rangée — Droit de passage

Le droit d’installer des installations sur, au-dessus ou sous des biens publics ou privés à une entreprise autorisée à fournir des réseaux de communications électroniques, qu’ils soient publics ou non.

Itinérance

Dans les télécommunications sans fil, l’itinérance est un terme général qui fait référence à l’extension du service de connectivité dans un endroit différent de l’endroit où le service a été enregistré. Le règlement sur les frais d’itinérance dans l’Union européenne s’inscrit dans le cadre de la politique de l’UE visant à promouvoir la concurrence, à préserver les intérêts des consommateurs et à renforcer le marché unique numérique. Les règles actuelles en matière d’itinérance visent à accroître la concurrence sur le marché de l’itinérance par des mesures structurelles telles que permettre aux consommateurs d’acheter des services d’itinérance séparément des services mobiles nationaux et fournir entre-temps des garanties aux consommateurs sous la forme ou des plafonds de prix dans les États membres de l’Union européenne et de l’Espace économique européen.

RSC — Comité du spectre radioélectrique

Comité de comitologie créé en vertu de la décision de 2002 sur le spectre radioélectrique pour l’harmonisation technique du spectre. La Conférence européenne des administrations des postes et des télécommunications (CEPT) fournit des conseils techniques pour les travaux du comité.

RSP — Fournisseur de services de vente au détail

Un fournisseur de services de vente au détail vend des services (par exemple, Internet, télévision, téléphonie, etc.) à l’utilisateur final

RSPG — Groupe de politique en matière de spectre radioélectrique

Un organe consultatif composé de fonctionnaires de haut niveau des États membres chargés de la politique en matière de spectre radioélectrique créé par la Commission. Conseille la Commission (et, à la suite de l’entrée en vigueur du nouveau cadre réglementaire, peut fournir des rapports et des avis au Parlement et au Conseil) sur des questions stratégiques relatives à la politique du spectre radioélectrique.

 

S

retour en haut de page

Neutralité du service

Le concept introduit dans le cadre réglementaire est que c’est l’utilisateur du spectre radioélectrique qui décide du service de communications électroniques qu’il fournit. Les exceptions à cette règle doivent être justifiées comme nécessaires à la réalisation d’un objectif d’intérêt général.

Prestataires de services

Les opérateurs qui fournissent des services publics de télécommunications en général utilisant le réseau (fixe ou sans fil) d’un tiers, à l’exclusion des fournisseurs de services de téléphonie vocale fixe qui ne fournissent pas de téléphonie vocale au sens du droit communautaire, tels que les simples revendeurs, les fournisseurs de services de cartes d’appel et les opérateurs de rappel.

Accès partagé à la boucle locale

La fourniture à un bénéficiaire d’un accès à la boucle locale ou à la sous-boucle locale de l’opérateur notifié, autorisant l’utilisation du spectre de fréquences hors bande vocale de la paire métallique torsadée; la boucle locale continue d’être utilisée par l’opérateur avisé pour fournir le service téléphonique au public.

SLA — Accord de niveau de service

PME — Petites et moyennes entreprises

SMP — Pouvoir de marché important

SP — Prestataire de services

Vend des services (par exemple, Internet, TV, téléphonie, etc.) à l’utilisateur final.

Répartition du spectre

La désignation d’une bande de fréquences donnée pour une utilisation par un ou plusieurs types de services de radiocommunication, le cas échéant, dans des conditions spécifiques.

Épissures

Une méthode de jonction de deux câbles à fibre optique

Abonné

Toute personne physique ou morale qui est partie à un contrat avec le fournisseur de services de communications électroniques accessibles au public pour la fourniture de ces services.

Symétrique

Une connexion avec des vitesses de téléchargement et de téléchargement égales

 

T

retour en haut de page

Adoption

Le pourcentage de ménages ayant un abonnement à haut débit par rapport au nombre total de ménages

Territorialisation des aides d’État

Certains États membres exigent des producteurs de films bénéficiant d’une aide d’État qu’ils dépensent une partie spécifique de l’aide reçue ou du budget du film sur le territoire du pays de soutien. En vertu de la communication sur le cinéma, le producteur doit être libre de dépenser au moins 20 % du budget du film dans d’autres États membres sans subir de réduction de l’aide prévue par le régime. En d’autres termes, la Commission a jusqu’à présent accepté comme critère d’éligibilité la territorialisation en termes de dépenses allant jusqu’à 80 % du budget de production d’une œuvre cinématographique ou télévisuelle bénéficiant d’une aide.

Données sur le trafic

Toute donnée traitée aux fins de la transmission d’une communication sur un réseau de communications électroniques ou pour la facturation de celles-ci. Selon les moyens de communication utilisés, les données nécessaires à la transmission de la communication varieront, mais peuvent généralement inclure les coordonnées, l’heure et les données de localisation. Bien que ces données de trafic doivent être distinguées des données de contenu, les deux sont très sensibles car elles donnent un aperçu des communications confidentielles.

Marchés transnationaux

Marchés identifiés conformément à l’article 15, paragraphe 4, de la directive «cadre» couvrant la Communauté ou une partie substantielle de celle-ci située dans plus d’un État membre.

Triple jeu

Un terme de commercialisation pour la fourniture d’un accès Internet à large bande, de télévision et de téléphone sur une seule connexion à large bande. Un réseau à triple lecture est un réseau dans lequel la voix, la vidéo et les données sont toutes fournies en un seul abonnement à accès. Quadruple play contient également la fourniture d’un service mobile.

 

U

retour en haut de page

Accès dégroupé

La fourniture d’un accès au réseau aux couches passives (par exemple, fibre optique ou cuivre), souvent dans le contexte d’un accès réglementé à des réseaux intégrés verticalement.

Accès dégroupé à la boucle locale

Accès dégroupé complet à la boucle locale et accès partagé à la boucle locale; cela n’entraîne pas de changement de propriétaire de la boucle locale.

Entreprise

Une entité (publique ou privée) qui exerce une activité économique, définie comme offrant des biens et des services sur le marché, équivalente dans le présent guide à «l’acteur commercial».

Service universel

L’ensemble minimal de services, défini dans la directive «service universel», d’une qualité déterminée, qui est à la disposition de tous les utilisateurs quelle que soit leur situation géographique et, compte tenu des conditions nationales spécifiques, à un prix abordable.

USO — Obligation de service universel

La fourniture d’un ensemble minimal défini de services à tous les utilisateurs finaux à un prix abordable; par exemple, une connexion au réseau téléphonique public et l’accès à des services téléphoniques accessibles au public en position fixe permettant des services de communications vocales et de données (y compris également le haut débit si cela est déterminé au niveau national, comme cela a été fait jusqu’à présent en FI, MT, ES), un service complet d’annuaires et d’annuaires, la disponibilité de téléphones payants publics.

V

retour en haut de page

Service à valeur ajoutée

Tout service nécessitant le traitement de données de trafic ou de données de localisation autres que les données de trafic au-delà de ce qui est nécessaire pour la transmission d’une communication ou la facturation de celles-ci.

VDSL

Ligne d’abonné numérique à très haut débit binaire

VHC — Très haute capacité à large bande

Connectivité à très haute capacité définie comme des vitesses d’au moins 100 Mbps.

VHCA

VHC Access, fait référence à la partie d’accès (dernier kilomètre) des réseaux à large bande prenant en charge les vitesses VHC à l’utilisateur final

VHCN

VHC Network, fait référence aux réseaux à large bande prenant en charge les vitesses VHC

VoIP — Voix sur le protocole Internet

Une technologie utilisée pour la transmission d’appels téléphoniques standard sur Internet en utilisant des itinéraires reliés par paquets, à partir de n’importe quel appareil, y compris les téléphones mobiles et les téléphones fixes.

 

W

retour en haut de page

Multiplexage de la division des vagues

C’est la technique de passage de fréquences multiples (longueur d’onde et couleurs) de lumière simultanément sur une seule fibre, augmentant ainsi la capacité de l’infrastructure fibreuse installée.

WCDMA

Short pour CDMA à large bande, une technologie sans fil mobile 3G haute vitesse avec la capacité d’offrir des vitesses de données plus élevées que le CDMA. WCDMA peut atteindre des vitesses allant jusqu’à 2 Mbps pour la transmission de la voix, de la vidéo, des données et de l’image. La WCDMA a été adoptée comme norme par l’UIT sous le nom de «IMT-2000 à diffusion directe».

Zones blanches

Zones où il n’existe pas d’infrastructure à haut débit à haute capacité.

WiMAX — Interopérabilité mondiale pour l’accès aux micro-ondes

Normes internationales pour les services à haute vitesse/haute bande passante sur les réseaux sans fil, se connectant souvent aux réseaux de télécommunications fixes traditionnels.

WLL

Boucle locale sans fil: une connexion sans fil entre un échange téléphonique et le téléphone de l’abonné.

 

X

xDSL

Terme collectif pour tous les types de lignes d’abonnés numériques, y compris la ligne d’abonné numérique asymétrique (ADSL), la ligne d’abonné numérique symétrique (SDSL) et la ligne d’abonné numérique à haut débit de données (HDSL).

retour en haut de page

Contenu associé

Vue d’ensemble

Prise en charge du déploiement de la large bande

La Commission européenne aide les entreprises, les gestionnaires de projets et les autorités de l’UE à accroître la couverture du réseau afin d’atteindre les objectifs de la société du gigabit de l’UE.

À lire également

Haut débit dans les pays de l’UE

Trouver des informations à jour sur le développement du haut débit dans chaque pays, ainsi que les stratégies et politiques nationales de développement du haut débit.

Planification des projets à large bande

La section de la planification de la large bande aide les municipalités et d’autres entités à planifier avec succès des projets de développement de la large bande.