Skip to main content
Bâtir l’avenir numérique de l’Europe

L’informatique de pointe

Les investissements de l’Union européenne dans les technologies informatiques et les technologies informatiques à haute performance permettront à l’Europe de jouer un rôle de premier plan en matière de superinformatique au cours de la décennie numérique.

© European Commission - What are supercomputers?
fix-empty

Aujourd’hui, la plupart d’entre vous savent ce qu’est un gigaoctet — il s’agit d’une mesure de stockage de données, un gigaoctet suffit à stocker 20 albums de musique ou 542 exemplaires de Guerre et paix.

Mais savez-vous ce qu’est un gigaflops? C’est un peu plus compliqué. Un gigaflops est une mesure de la puissance de calcul. Les FLOPS (ou flops, pour floating point operations per second) sont des opérations en virgule flottante par seconde, et un gigaflops représente environ un milliard d’opérations flottantes par seconde. L’ordinateur portable moyen peut faire tourner entre 250 et 400 gigaflops, ce qui suffit à naviguer sur l’internet, à utiliser des logiciels de bureau, à jouer à des jeux et à faire fonctionner des logiciels d’édition de photos.

Toutefois, les ordinateurs portables ne sont pas les ordinateurs les plus puissants. Cette distinction revient aux machines appartenant à la catégorie du calcul à haute performance ou CHP. Les systèmes CHP ne sont pas mesurés en gigaflops, mais en pétaflops: un billiard d’opérations par seconde. Bientôt, ils seront mesurés en exaflops, qui réalisent un trillion d’opérations par seconde, ce qui équivaut à la puissance de calcul combinée de tous les téléphones portables dans l’UE. Un exemple actuel de CHP est le  supercalculateur LUMI en Finlande, coréalisé par l’UE et capable d’atteindre un pic de 550 pétaflops, ce qui correspond à la puissance combinée de 1,5 million d’ordinateurs portables. Si ces ordinateurs portables étaient empilés, ils constitueraient une tour de plus de 23 kilomètres de hauteur.

Les systèmes CHP et leurs activités sont déjà au cœur de nos vies. Ils effectuent des tâches complexes dans lesquelles de grandes quantités de données doivent être analysées et nous permettent de créer des modèles pour étudier et mieux comprendre les problèmes complexes, tels que la simulation de molécules médicamenteuses pour les médicaments, l’aménagement rural et l’urbanisme, et la conception de nouveaux matériaux, voitures et aéronefs.

Dans un avenir proche, de nouveaux projets européens passionnants, alimentés par des systèmes CHP, seront mis en ligne pour créer un jumeau numérique de la Terre, qui permettra de mieux simuler et mieux prédire les changements liés à l’environnement et au climat et aidera les responsables à mieux planifier et mieux gérer les conséquences de ces changements. Il est également prévu de réaliser le jumeau numérique d’un être humain, qui permettrait en théorie d’adapter les traitements médicaux à chaque individu.

L’UE prévoit de financer des projets combinant mécanique quantique et informatique avec ces systèmes,CHP ce qui permettra des simulations encore plus complexes dans des domaines tels que la découverte de médicaments, la communication sécurisée et chiffrée et les horloges ultraprécises.

Les systèmes CHP sont impressionnants, mais ils sont complexes et coûteux. Aucun pays européen ne peut s’y atteler seul et espérer affronter la concurrence mondiale dans la création de systèmes CHP. C’est la raison pour laquelle l’UE a créé l’entreprise commune pour le calcul à haute performance européen (EuroHPC). Cet organisme rassemble des ressources de l’UE, des pays participants et des partenaires privés afin de renforcer la position de l’Europe en tant que puissance de premier plan en matière de CHP et de mettre cette ressource à la disposition des chercheurs, de l’industrie et des petites entreprises européens.

L’UE prévoit d’investir 7 milliards d’euros supplémentaires jusqu’en 2033 dans des systèmes CHP. Qui plus est, pour aider l’UE à devenir un chef de file mondial dans le domaine de l’informatique et des technologies quantiques, elle contribue à financer des projets qui rassemblent des chercheurs et des acteurs dans le secteur des technologies quantiques.

Deux technologies essentielles pour l’avenir de l’informatique et d’autres domaines sont la photonique et l’électronique.

La photonique et l’électronique servent à faire fonctionner votre téléphone, maintiennent la rapidité de votre connexion internet et renforcent la sécurité de votre transport. Elles offrent également des solutions dans les domaines des soins de santé, de l’énergie et du changement climatique.

L’UE a élaboré une stratégie visant garantir que l’Europe soit à la pointe de la conception et de la fabrication en matière de photonique et d’électronique. Le rôle de premier plan joué par l’Europe dans le domaine des technologies clés génériques (TCG) apportera des avantages considérables à l’économie tout au long de la décennie numérique, notamment en stimulant la productivité, la croissance et l’emploi.

En particulier, la Commission travaille à l’élaboration d’une approche commune de la photonique grâce à la plateforme technologique européenne Photonics21. En collaborant avec des acteurs de l’industrie, de la science et de la politique, l’Europe peut accélérer l’innovation, stimuler la production et assumer un rôle de chef de file dans le domaine de la photonique.

À mesure que les TCG deviennent complexes, il est plus difficile pour l’industrie et les petites et moyennes entreprises (PME) de tirer pleinement parti du potentiel d’innovation qu’elles apportent. Pour pouvoir bénéficier de ce potentiel, l’industrie et les PME ont besoin d’un accès à ces technologies et d’un appui leur permettant de développer et de tester des innovations avant leur entrée sur le marché.

La nouvelle stratégie industrielle mobilise le soutien du programme Horizon Europe et du programme pour une Europe numérique, ainsi que des Fonds structurels et d’investissement européens, pour aider l’industrie et les PME à tirer parti des TCG.

 

Contenu associé

Aller plus loin

Destination Terre

Destination Terre vise à développer un modèle numérique de haute précision de la Terre pour modéliser, surveiller et simuler les phénomènes naturels et les activités humaines connexes.

Électronique

La microélectronique et la nanoélectronique nous amènent au monde en miniature, où les grands enjeux sont facilités par les composants et systèmes électroniques les plus petits et les plus intelligents.

Photonique

Nous sommes au bord d’une nouvelle ère de la photonique et la Commission européenne s’emploie à faire en sorte que les citoyens et les entreprises bénéficient pleinement des avantages de cette technologie.

Quantum

Pour libérer le pouvoir transformateur du quantum, l’UE devrait développer une base industrielle solide qui s’appuie sur sa tradition d’excellence en matière de recherche quantique.

Calcul haute performance

Le calcul haute performance se réfère à des systèmes de calcul avec une puissance de calcul extrêmement élevée qui sont capables de résoudre des problèmes extrêmement complexes et exigeants.