Skip to main content
Bâtir l’avenir numérique de l’Europe

Excellence de l’IA: Conditions favorables au développement et à l’adoption de l’IA

La Commission a identifié des actions visant à créer un environnement propice au développement et à l’adoption de l’IA en Europe.

    Représentation visuelle des connexions numériques

© iStock by Getty Images -1226860670 Kutyaev

Pour que le développement et l’adoption de l’IA soient couronnés de succès, un certain nombre de conditions favorables sont nécessaires. Premièrement, un cadre de gouvernance et de coordination efficace et fonctionnel est nécessaire pour créer des économies d’échelle et faciliter les synergies. Deuxièmement, des données importantes, de haute qualité et sécurisées sont nécessaires. Troisièmement, il devrait y avoir une infrastructure de calcul pour stocker, analyser et traiter ces données.

Le plan coordonné a identifié trois actions clés pour contribuer à la définition de ces conditions favorables:

  1. acquérir, mettre en commun et partager des idées stratégiques sur l’IA
  2. exploiter le potentiel des données
  3. favoriser la capacité de calcul critique

Acquérir, mettre en commun et partager des idées stratégiques

L’échange de connaissances et d’informations sur les politiques et la coordination des actions et des investissements peuvent constituer un avantage concurrentiel important. Cela est particulièrement vrai pour un domaine aussi rapide que l’IA.

Depuis 2018, tous les États membres ont déployé des efforts considérables pour élaborer des stratégies nationales en matière d’IA ou pour inclure une dimension liée à l’IA dans les stratégies et programmes existants. Leurs travaux ont facilité une réflexion structurée sur les priorités et les objectifs pour le développement et l’adoption de l’IA. Et cela a déclenché un débat public plus large dans de nombreux États membres.

Les actions de la Commission dans ce domaine visent à:

  • maximiser les avantages des stratégies nationales et accélérer les actions proposées
  • tirer pleinement parti de l’expertise technique des groupes d’experts sur l’IA facilités par la Commission européenne, tels que le groupe d’experts de haut niveau sur l’IA
  • renforcer les échanges et la collaboration par l’intermédiaire du groupe des États membres sur l’IA et la numérisation de l’industrie européenne

Exploiter le potentiel des données

Des ensembles de données de haute qualité sont essentiels au développement et au déploiement des systèmes d’IA. Toutefois, ces ensembles de données doivent être respectueux de la diversité et de la non-discrimination, et utilisés d’une manière conforme au RGPD.

Bien que les données soient un produit de base de plus en plus important en Europe, le partage de données n’a toujours pas pris fin. Le plan coordonné initial de 2018 appelait à la mise en commun d’espaces européens de données pour le partage des données. La stratégie européenne en matière de données a constitué la première étape pour y parvenir. Il a proposé un marché unique des données assorti de règles équitables et claires. La loi sur la gouvernance des données, qui a suivi la stratégie, espère accroître la confiance dans le partage des données et introduire des mesures pour la réutilisation des données détenues par le secteur public.

Afin de soutenir les actions en matière de données, la Commission adoptera une proposition de loi sur les données. Elle proposera également un acte d’exécution visant à rendre les ensembles de données à forte valeur ajoutée du secteur public dans des formats lisibles par machine librement disponibles en vue de leur réutilisation.

En collaboration avec les États membres, la Commission:

  • lancer une Alliance européenne pour les données industrielles et le cloud 
  • investir dans les espaces de données européens et la fédération européenne du cloud
  • collaborer avec tous les États membres intéressés à la mise en place d’un éventuel projet important d’intérêt européen commun (PIECI) axé sur les infrastructures en nuage de prochaine génération et les services connexes.

Favoriser la capacité de calcul critique

Sans l’infrastructure informatique pour traiter les données pour l’IA, les données elles-mêmes n’apportent aucune valeur ajoutée. L’Europe doit développer et investir dans des solutions d’IA suffisamment puissantes pour traiter les données disponibles et durables.

L’Europe développe déjà une infrastructure de supercalcul de classe mondiale qui sera facilement et en toute sécurité accessible à partir de toute l’Europe. Avec le soutien des États membres, la Commission:

  • lancement d’une alliance industrielle sur la microélectronique
  • consacrer une installation d’essai et d’expérimentation aux composants et systèmes d’IA de bord,
  • investir dans la recherche et l’innovation pour répondre aux besoins informatiques dans le cadre du partenariat européen sur les technologies numériques clés

Dernières nouvelles

COMMUNIQUÉ DE PRESSE |
Droits et principes numériques: une transformation numérique pour les citoyens de l’UE

La Commission se félicite de l’accord intervenu hier avec le Parlement et le Conseil sur la déclaration européenne sur les droits et principes numériques. La déclaration, proposée en janvier, établit un point de référence clair sur le type de transformation numérique centrée sur l’humain que l’UE promeut et défend, tant sur son territoire qu’à l’étranger.

Contenu associé

Vue d’ensemble

Plan coordonné sur l’analyse 2021 de l’intelligence artificielle

Les principaux objectifs du plan coordonné sur l’intelligence artificielle 2021 sont d’accélérer les investissements dans l’IA, d’agir sur les stratégies et programmes en matière d’IA et d’aligner la politique en matière d’IA afin d’éviter la fragmentation.

À lire également

Excellence de l’IA: Du laboratoire au marché

Le plan coordonné vise à garantir l’excellence en IA du laboratoire au marché en promouvant la recherche dans le domaine de l’IA, en encourageant l’adoption de l’IA et en finançant l’innovation.