Skip to main content
Bâtir l’avenir numérique de l’Europe

Stratégie de la chaîne de blocs

L’UE veut être un chef de file dans le domaine de la technologie de la chaîne de blocs, en devenant un innovateur dans le domaine de la chaîne de blocs et un foyer de plateformes, d’applications et d’entreprises importantes.

    Illustration of bloackchain

La technologie blockchain permet aux personnes et aux organisations qui ne se connaissent pas ou ne se font pas confiance de s’entendre collectivement et d’enregistrer de façon permanente des informations sans autorité tierce. En créant confiance dans les données d’une manière qui n’était pas possible auparavant, blockchain a le potentiel de révolutionner la façon dont nous partageons l’information et effectuons des transactions en ligne.

La stratégie de la Commission européenne est conçue pour atteindre ces objectifs. Elle souhaite soutenir une «norme d’or» pour la technologie de la chaîne de blocs en Europe, qui intègre les valeurs et les idéaux européens dans son cadre juridique et réglementaire.

Ce ‘norme d’or’ pour blockchain comprend:

  • Durabilité environnementale: La technologie de la chaîne de blocs devrait être durable et économe en énergie.
  • Protection des données: La technologie de la chaîne de blocs devrait être compatible avec la forte réglementation européenne en matière de protection des données et de protection de la vie privée, et, dans la mesure du possible, y apporter son soutien.
  • Identité numérique: La technologie de la chaîne de blocs devrait respecter et améliorer le cadre européen en évolution en matière d’identité numérique. Il s’agit notamment d’être compatible avec les réglementations relatives à la signature électronique, telles que le système eIDAS, et de soutenir un cadre d’identité décentralisé, pragmatique et autonome.
  • Cybersécurité: La technologie de la chaîne de blocs devrait être en mesure d’assurer des niveaux élevés de cybersécurité.
  • Interopérabilité: Les chaînes de blocs devraient être interopérables entre elles et avec les systèmes existants dans le monde extérieur.

Éléments de la stratégie de la Commission européenne en matière de chaînes de blocs

La Commission européenne soutient fermement la chaîne de blocs sur les fronts politique, juridique et réglementaire, ainsi que sur le financement. Les parties les plus importantes de sa stratégie blockchain comprennent:

  • Construire une chaîne de blocs paneuropéenne de services publics: Le secteur public européen joue un rôle de pionnier dans la chaîne de blocs en construisant sa propre infrastructure de chaînes de blocs. Au fil du temps, cela inclura l’interopérabilité avec les plateformes du secteur privé. Le partenariat européen sur la chaîne de blocs donne vie à cette vision. Il s’agit d’un effort conjoint des 27 pays de l’UE, de la Norvège, du Liechtenstein et de la Commission européenne. La production est l’infrastructure européenne de services de chaîne de blocs (EBSI), qui entrera en production en 2021.
  • Promouvoir la sécurité juridique: La Commission reconnaît l’importance de la sécurité juridique et d’un régime réglementaire clair dans les domaines liés aux applications fondées sur la chaîne de blocs. Elle élabore actuellement un cadre juridique favorable à l’innovation dans les domaines des actifs numériques (tokenisation) et des contrats intelligents, qui protège les consommateurs et assure la sécurité juridique aux entreprises. La Commission soutient fermement un cadre paneuropéen et espère éviter la fragmentation juridique et réglementaire. Elle a récemment publié une proposition visant à réglementer les actifs cryptographiques, à mettre à jour les règles de lutte contre le blanchiment de capitaux pour les actifs cryptographiques et à créer un bac à sable réglementaire paneuropéen pour des solutions innovantes en chaîne de blocs. Cela a été fait dans le but d’accroître les investissements et d’assurer la protection des consommateurs et des investisseurs.
  • Accroître le financement de la recherche et de l’innovation: L’UE finance la recherche et l’innovation sur la chaîne de blocs au moyen de subventions et d’investissements. Les subventions sont accordées dans le cadre du programme Horizon. De 2016 à 2019, la Commission a octroyé quelque 180 millions d’euros sous forme de subventions dans le cadre d’Horizon 2020. Un budget important pour d’autres subventions est prévu dans le programme de suivi Horizon Europe. La Commission soutient les investissements dans les start-ups et les projets de blockchain par l’intermédiaire du nouveau fonds d’investissement en intelligence artificielle (IA) et blockchain, qui investit dans des fonds de capital-risque ciblant les start-ups de l’IA et de la chaîne de blocs et les entreprises en phase initiale.
  • Promouvoir la chaîne de blocs pour la durabilité: L’UE reconnaît le potentiel de la chaîne de blocs et soutient l’utilisation de la technologie de la chaîne de blocs pour favoriser le développement économique durable, lutter contre le changement climatique et soutenir le nouveau pacte vert pour l’Europe. 
  • Soutien à l’interopérabilité et aux normes: La Commission est fermement convaincue de l’importance des normes dans la promotion de la technologie de la chaîne de blocs. Il participe aux travaux de l’ISO TC 307, de l’ETSI ISG PDL, du CEN-CENELEC JTC19 et de l’IEEE et de l’UIT-T en ce qui concerne la chaîne de blocs, et cherche à collaborer avec tous les organismes compétents au niveau mondial, comme INATBA (voir ci-dessous). 
  • Soutenir le développement des compétences en chaîne de blocs: Il existe des initiatives axées sur le développement des compétences pour s’assurer que les compétences de haut niveau nécessaires sont disponibles. 
    • Le programme pour une Europe numérique fournit un financement stratégique pour relever ces défis et soutient le développement d’un bassin de talents qualifiés d’experts numériques. Doté d’un budget total de 580 millions d’euros pour les compétences numériques sur sept ans, le programme pour une Europe numérique renforce la coopération entre les États membres de l’UE et les parties prenantes en matière de compétences et d’emplois numériques. Le 17 novembre 2021, la Commission européenne a annoncé la première série d’appels à propositions au titre du programme pour une Europe numérique.
    • En tant qu’alliance sectorielle pour les compétences financée par le programme Erasmus+, CHAISE répond à la demande croissante de compétences en chaîne de blocs dans toute l’Europe. La mission principale du projet CHAISE est d’élaborer une approche stratégique sur le développement des compétences en chaîne de blocs pour l’Europe ainsi que de proposer des solutions de formation à l’épreuve du temps, afin de remédier aux pénuries de compétences en chaîne de blocs et de répondre aux besoins actuels et futurs en compétences de la main-d’œuvre européenne de la chaîne de blocs.
  • Interaction avec la communauté: La Commission interagit avec le secteur privé, le milieu universitaire et la communauté de la chaîne de blocs, principalement par l’intermédiaire de deux organismes:
    • L’Association internationale des applications de la chaîne de blocs de confiance (INATBA), un partenariat public/privé conçu pour réunir les pays de l’UE, le secteur privé et d’autres parties prenantes, telles que le monde universitaire, afin de promouvoir l’écosystème de la chaîne de blocs en Europe. L’INATBA promeut l’interopérabilité des technologies de la chaîne de blocs et la bonne gouvernance, et agit en tant qu’interlocuteur des gouvernements et des organismes internationaux. 
    • L’Observatoire européen de la chaîne de blocs et le forum, qui est un projet pilote financé par le Parlement européen. Il vise à mettre en commun l’expertise nécessaire pour identifier et suivre les initiatives et les tendances de la chaîne de blocs à l’échelle mondiale afin de créer une source complète de connaissances en matière de chaîne de blocs accessible au public qui soutienne l’écosystème de la chaîne de blocs au sein de l’UE.
       

Dernières nouvelles

RAPPORT / ETUDE |
Étude sur le droit d’auteur et les nouvelles technologies

La présente étude examine les secteurs créatifs et leur utilisation des nouvelles technologies, telles que les chaînes de blocs et l’intelligence artificielle (IA), du point de vue du droit d’auteur. L’étude met en évidence des pistes pour un examen plus approfondi par les parties prenantes, les décideurs politiques et les universitaires.

POLITIQUE ET LÉGISLATION |
Financement de projets pilotes et d’actions préparatoires dans le domaine des réseaux de communication, du contenu et des technologies et adoption du programme de travail pour 2022

Afin d’assurer la mise en œuvre des projets pilotes et actions préparatoires dans le domaine des réseaux de communication, du contenu et des technologies, figurant à l’annexe, il est nécessaire d’adopter une décision de financement annuelle qui constitue le programme de travail annuel pour 2022.

ARTICLE D'ACTUALITÉ |
Nouvelles étapes dans le développement de l’infrastructure européenne de services de chaînes de blocs (EBSI)

L’infrastructure européenne de services de chaînes de blocs (EBSI) est une infrastructure fondée sur les chaînes de blocs actuellement testée en coopération avec le partenariat européen pour les chaînes de blocs (EBP), composé des 27 États membres de l’UE, du Liechtenstein et de la Norvège. La participation des prestataires de services au réseau de chaînes de blocs EBSI est subordonnée à l’admission de l’EBP.

Contenu associé

Vue d’ensemble

Technologies numériques avancées

L’Union européenne accélère le développement et l’adoption de technologies avancées afin que les citoyens et les entreprises puissent tirer pleinement parti du potentiel du monde numérique.

Aller plus loin

Blockchain pour l’action climatique

La Commission européenne entend utiliser les innovations dans les technologies de la chaîne de blocs pour contribuer à la lutte contre le changement climatique.

Normes blockchain

La Commission européenne joue un rôle actif au sein de la communauté des normes de la chaîne de blocs, en s’engageant et en travaillant en étroite collaboration avec tous les organismes compétents du monde entier.

Partenariat européen Blockchain

Le partenariat européen sur la chaîne de blocs (PEB) est une initiative visant à élaborer une stratégie de l’UE sur la chaîne de blocs et à construire une infrastructure de chaîne de blocs pour les services publics.

À lire également