Skip to main content
Bâtir l’avenir numérique de l’Europe

Cartographie des pôles d’innovation de l’internet des objets en Europe

Une étude réalisée sur les clusters de l’internet des objets (IdO) en Europe permet de mieux comprendre les dynamiques, les moteurs et les facteurs de réussite dans ce domaine.

Un IoT centré sur l’humain

fix-empty

L' étude sur la cartographie des pôles d’innovation IoT en Europe (.pdf) fournit une cartographie complète des zones géographiques des pôles d’innovation IoT opérant au sein de l’UE et de leurs domaines de spécialisation.

L’étude cible les principales zones d’exploitation de l’IdO:

  • un environnement de vie intelligent;
  • agriculture intelligente et sécurité alimentaire;
  • articles d’usure;
  • villes intelligentes et communautés intelligentes;
  • mobilité intelligente;
  • environnement intelligent et gestion de l’eau;
  • fabrication intelligente.

L’étude identifie 4 classes fondamentales de grappes:

Un diagramme circulaire des quatre classes fondamentales de structures: géographique (9,5 %); institutionnalisé (40,5 %); thématique (36,8 %); virtuel (13,2 %).

  1. Groupements institutionnalisés: associations d’acteurs qui travaillent à la réalisation d’un objectif commun au sein d’une structure de gouvernance formelle ou informelle convenue. Une structure de gouvernance formelle est une condition préalable à toute intervention politique concernant le cluster.
  2. Groupements géographiques: clusters dans le concept traditionnel Marshall et Porterian, où des ensembles d’entreprises qui agissent dans une certaine zone géographique et éventuellement avec une référence claire à l’IdO, ou les start-ups de l’IoT dans une certaine ville. Ils peuvent avoir une structure et une gouvernance, ou non.
  3. Clusters virtuels: lorsque différents acteurs, qui peuvent faire partie de différents domaines thématiques, collaborent à une action et à un objectif commun sans être co-localisés.
  4. Groupes thématiques: les clusters qui fournissent des produits, des technologies ou des services liés aux TIC ou à l’IdO indépendamment de leur localisation. Le facteur d’agrégation peut être une technologie, des plates-formes technologiques, des applications et/ou des projets logiciels libres spécifiques.

Dernières nouvelles

DIGIBYTE |
The Commission harmonises radio spectrum in support of the Internet of Things

The Commission has adopted an Implementing Decision to harmonise radio spectrum for short-range devices within the 874-876 and 915-921 MHz frequency bands. It will facilitate a variety of applications in support of the Internet of Things (IoT) and Radio Frequency Identification (RFID).

Contenu associé

Vue d’ensemble

La politique européenne de l’internet des objets

L’UE coopère activement avec l’industrie, les organisations et le monde universitaire afin de libérer le potentiel de l’internet des objets dans toute l’Europe et au-delà.

À lire également