Skip to main content
Bâtir l’avenir numérique de l’Europe

Acte relatif à la gouvernance européenne des données

Un acte européen sur la gouvernance des données, pleinement conforme aux valeurs et aux principes de l’UE, apportera des avantages considérables aux citoyens et aux entreprises de l’UE.

Visual representation of data

La proposition de règlement sur la gouvernance des données (l’acte sur la gouvernance des données), adoptée par la Commission le 25 novembre 2020, stimulera le partage des données entre les secteurs et les États membres.

Pilier essentiel de la stratégie européenne pour les données, l’acte sur la gouvernance des données renforcera la confiance dans le partage des données, renforcera les mécanismes visant à accroître la disponibilité des données et à surmonter les obstacles techniques à la réutilisation des données.

La proposition d’acte sur la gouvernance des données soutiendra également la mise en place et le développement d’espaces européens communs de données dans des domaines stratégiques, associant des acteurs tant privés que publics, dans des secteurs tels que la santé, l’environnement, l’énergie, l’agriculture, la mobilité, la finance, l’industrie manufacturière, l’administration publique et les compétences.

Prestations

L’initiative vise à rendre davantage de données disponibles et à faciliter le partage des données entre les secteurs et les pays de l’UE afin de tirer parti du potentiel des données au profit des citoyens et des entreprises européens.

Par exemple:

  • La bonne gestion et le partage des données permettront aux industries de développer des produits et des services innovants et rendront de nombreux secteurs de l’économie plus efficaces et plus durables. Elle est également essentielle pour la formation des systèmes d’IA.
  • Grâce à davantage de données disponibles, le secteur public peut élaborer de meilleures politiques, ce qui permettra une gouvernance plus transparente et des services publics plus efficaces.
  • L’innovation fondée sur les données apportera des avantages aux entreprises et aux particuliers en rendant notre vie et notre travail plus efficaces:
    • données relatives à la santé: améliorer les traitements personnalisés, fournir de meilleurs soins de santé et aider à guérir les maladies rares ou chroniques, économiser environ 120 milliards d’euros par an dans le secteur de la santé de l’Union et apporter une réponse plus efficace et plus rapide à la crise sanitaire mondiale liée à la COVID-19;
    • donnéesrelatives à la mobilité: économiser plus de 27 millions d’heures de temps pour les usagers des transports publics et jusqu’à 20 milliards d’euros par an en coûts de main-d’œuvre pour les conducteurs de voitures grâce à la navigation en temps réel; 
    • données environnementales: la lutte contre le changement climatique, la réduction des émissions de CO2 et la lutte contre les situations d’urgence, telles que les inondations et les incendies de forêt;
    • données agricoles: développer l’agriculture de précision, de nouveaux produits dans le secteur agroalimentaire et de nouveaux services en général dans les zones rurales;
    • données de l’administration publique: fournir des statistiques officielles de meilleure qualité et plus fiables et contribuer à la prise de décisions fondées sur des données probantes.

Comment ce principe fonctionnera-t-il dans la pratique?

L’UE stimulera le développement de systèmes de partage de données fiables grâce à 4 grands ensembles de mesures:

  1. Des mécanismes visant à faciliter la réutilisation de certaines données du secteur public qui ne peuvent être mises à disposition en tant que données ouvertes. Par exemple, la réutilisation des données de santé pourrait faire progresser la recherche sur les traitements de maladies rares ou chroniques;
  2. Des mesures visant à faire en sorte que les intermédiaires de données fonctionnent comme des organisateurs fiables du partage ou de la mise en commun des données au sein des espaces européens communs des données.
  3. Des mesures visant à faciliter la mise à disposition de leurs données par les citoyens et les entreprises dans l’intérêt de la société.
  4. Des mesures visant à faciliter le partage des données, en particulier pour permettre l’utilisation des données par-delà les secteurs et les frontières, et pour permettre de trouver les données adéquates à la bonne fin. 

Impact dans l’ensemble de l’UE

Le règlement sur la gouvernance des données sera un puissant moteur pour l’innovation et la création d’emplois. Elle permettra à l’UE de s’assurer qu’elle est à la pointe de la deuxième vague d’innovation fondée sur des données. 

La société dans son ensemble bénéficiera de politiques plus fondées sur des données probantes et de meilleures solutions aux défis de société, tels que le changement climatique et la pandémie de COVID-19. 

Les entreprises bénéficieront d’une réduction des coûts d’acquisition, d’intégration et de traitement des données, ainsi que de la réduction des obstacles à l’entrée sur les marchés. Les entreprises bénéficieront en outre d’une réduction des délais de mise sur le marché pour les nouveaux produits et services. L’ensemble permettra aux petites et grandes entreprises de mettre au point de nouveaux produits et services fondés sur les données. 

Prochaines étapes

Le Parlement européen et les États membres de l’UE sont parvenus à un accord politique sur la proposition de règlement de la Commission sur la gouvernance européenne des données. Le règlement va maintenant être validé lors d’un vote en plénière du Parlement européen et du Conseil. 

Le 23 février 2022, la Commission a proposé une loi sur les données afin d’encourager le partage de données entre les entreprises et entre les entreprises et la gouvernance.

La Commission continuera à développer et à financer des espaces européens de données afin de mettre en commun des données dans des secteurs stratégiques clés et des domaines d’intérêt public, tels que la santé, l’agriculture et l’industrie manufacturière.  Le 23 février 2022, la Commission a publié un aperçu de l’état d’avancement des espaces européens communs des données en cours de développement dans différents domaines. 

Dernières nouvelles

COMMUNIQUÉ DE PRESSE |
Directive sur les données ouvertes: La Commission demande à la ROUMANIE et à la SLOVÉNIE de se conformer aux règles de l’UE en matière de données ouvertes et de réutilisation des données du secteur public

Aujourd’hui, la Commission européenne a adressé des avis motivés à la Roumanie et à la Slovénie pour leur demander de communiquer des informations sur la manière dont les règles de l’UE relatives aux données ouvertes et à la réutilisation des données du secteur public (directive UE 2019/1024, dite directive sur les données ouvertes) sont transposées en droit national.

PRESS RELEASE |
La Commission demande instamment à la Belgique, à la Bulgarie, à la Tchéquie, à la Croatie, à la Hongrie, à la Lettonie, aux Pays-Bas, à l’Autriche, à la Slovaquie et à la Suède de transposer les règles de l'UE concernant les données ouvertes

La Commission européenne a adressé des avis motivés à la Belgique, à la Bulgarie, à la Tchéquie, à la Croatie, à la Hongrie, à la Lettonie, aux Pays-Bas, à l’Autriche, à la Slovaquie et à la Suède les invitant à lui communiquer des informations sur la manière dont les règles de l'UE concernant les données ouvertes et la réutilisation des informations du secteur public [directive (UE) 2019/1024 sur les données ouvertes] ont été transposées en droit national.

Contenu associé

Vue d’ensemble

Une stratégie européenne pour les données

La stratégie en matière de données met l’accent sur la priorité accordée aux citoyens dans le développement des technologies, ainsi que sur la défense et la promotion des valeurs et des droits européens dans le monde numérique.

Aller plus loin

À lire également

Loi sur les données

La loi sur les données est une mesure essentielle pour rendre davantage de données disponibles en vue d’une utilisation conforme aux règles et aux valeurs de l’UE.

Libre flux des données à caractère non personnel

L’UE souhaite garantir la libre circulation des données en Europe, en permettant aux entreprises et aux administrations publiques de stocker et de traiter des données à caractère non personnel quel que soit leur choix.

Big Data

Les données sont devenues un atout essentiel pour l’économie et nos sociétés et la nécessité de donner un sens aux «grandes données» conduit à des innovations technologiques.