Skip to main content
Bâtir l’avenir numérique de l’Europe

Compétences et emplois numériques

La Commission européenne est déterminée à remédier au déficit de compétences numériques et à promouvoir des projets et des stratégies visant à améliorer le niveau des compétences numériques en Europe.

    Personne tapant sur un ordinateur portable

Tous les Européens ont besoin de compétences numériques pour étudier, travailler, communiquer, accéder aux services publics en ligne et trouver des informations dignes de confiance. Toutefois, de nombreux Européens ne possèdent pas les compétences numériques adéquates. L’indice de l’économie et de la société numériques (DESI) montre que 4 adultes sur 10 et une personne sur trois qui travaille en Europe manquent de compétences numériques de base. Il y a également une faible représentation des femmes dans les professions et les études liées à la technologie, avec seulement 1 spécialiste sur 6 des TIC et une femme sur trois diplômées en sciences, technologie, ingénierie et mathématiques (STEM).

La Commission européenne a fixé des objectifs dans la stratégie européenne en matière de compétences et dans le plan d’action pour l’éducation numérique afin de garantir que 70 % des adultes possèdent des compétences numériques de base d’ici 2025. Ces initiatives visent à réduire de 30 % (2019) à 15 % en 2030 le nombre de jeunes de 13 à 14 ans qui affichent des performances inférieures en matière d’informatique et de culture numérique.

La plateforme européenne pour les compétences et l’emploi numériques est une nouvelle initiative lancée dans le cadre du programme du mécanisme pour l’interconnexion en Europe. Il offre des informations et des ressources sur les compétences numériques, ainsi que des possibilités de formation et de financement.

Contexte

Plus de 70 % des entreprises ont déclaré que le manque de personnel possédant les compétences numériques adéquates constituait un obstacle à l’investissement. L’Europe est également confrontée à une pénurie d’experts numériques capables de développer des technologies de pointe dans l’intérêt de tous les citoyens.

Une économie numérique forte alimentée par des Européens possédant des compétences numériques est vitale pour l’innovation, la croissance, l’emploi et la compétitivité européenne. La diffusion des technologies numériques a un impact considérable sur le marché du travail et sur le type de compétences nécessaires dans l’économie et dans la société. Les États membres, les entreprises, les prestataires de formation, la Commission européenne et d’autres organisations doivent collaborer pour combler le déficit de compétences numériques.

Pour suivre l’évolution de la transition numérique et le déficit de compétences numériques, la Commission publie chaque année le DESI. Il suit les performances numériques des États membres dans différents domaines afin de suivre les progrès accomplis et de déterminer les domaines où des efforts supplémentaires sont nécessaires.

Dernières nouvelles

Déclaration commune de la présidente von der Leyen et du président Yoon sur le partenariat numérique UE-République de Corée

Nous nous félicitons du lancement aujourd’hui d’un nouveau partenariat numérique entre l’UE et la République de Corée. Dans un monde de plus en plus instable, la nécessité de travailler avec des partenaires partageant des valeurs démocratiques est plus importante que jamais pour relever les défis communs.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE |
Droits et principes numériques: une transformation numérique pour les citoyens de l’UE

La Commission se félicite de l’accord intervenu hier avec le Parlement et le Conseil sur la déclaration européenne sur les droits et principes numériques. La déclaration, proposée en janvier, établit un point de référence clair sur le type de transformation numérique centrée sur l’humain que l’UE promeut et défend, tant sur son territoire qu’à l’étranger.

Contenu associé

Vue d’ensemble

Compétences numériques

L’UE a élaboré une série de politiques et d’initiatives visant à accroître les compétences numériques tant au sein de la main-d’œuvre que des consommateurs.

Aller plus loin

Autres