Skip to main content
Bâtir l’avenir numérique de l’Europe

Faciliter l’accès au spectre radioélectrique: le cadre des communications électroniques de l’UE

Garantir un accès plus facile au spectre radioélectrique permettra à l’UE d’atteindre ses objectifs en matière de connectivité pour la décennie numérique.

    accès Internet pour smartphone<br />

©GettyImages - ipopba

Une gestion rapide et efficace du spectre est essentielle pour créer des réseaux fixes, mobiles et satellitaires durables de nouvelle génération. Ces réseaux garantiront une connectivité de premier plan pour les citoyens européens dans l’ensemble de l’UE et ouvriront la voie à la décennie numérique à l’horizon 2030.

Afin de faciliter l’accès au spectre radioélectrique, l’UE s’appuiera sur le cadre réglementaire des communications électroniques, qui a été mis à jour en 2018 par l’adoption du code européen des communications électroniques.

L’objectif principal du Code est de soutenir le déploiement d’une infrastructure de communication et de radiodiffusion de classe mondiale. Le code fournit le cadre réglementaire pour stimuler les investissements dans la connectivité et renforcer la compétitivité numérique européenne.

Spectre radioélectrique dans le code européen des communications électroniques

Le code contient des dispositions importantes pour le spectre radioélectrique, notamment en complément du programme pluriannuel 2012 pour la politique en matière de spectre radioélectrique (RSPP), en soutenant la coopération et la coordination entre les États membres en ce qui concerne la politique de l’UE en matière de spectre radioélectrique, et en fixant des orientations et des objectifs stratégiques pour la planification stratégique et l’harmonisation de l’utilisation du spectre radioélectrique dans l’UE.

En ce qui concerne le spectre radioélectrique, le cadre réglementaire actuel vise à:

  • la mise en place d’une approche plus cohérente du marché intérieur en matière de politique et de gestion du spectre radioélectrique;
  • fournir la flexibilité nécessaire pour répondre aux évolutions dynamiques du marché et aux technologies innovantes;
  • renforcer la sécurité juridique et la prévisibilité réglementaire pour un environnement d’investissement sûr pour les nouvelles communications à haut débit sans fil;
  • encourager davantage d’investissements dans les réseaux 5G à haute capacité en assurant l’attribution en temps utile de bandes harmonisées et de licences longues et renouvelables, en facilitant la densification du réseau et le partage des infrastructures, tout en assurant une protection adéquate du public contre les émissions électromagnétiques;
  • assurer l’utilisation en temps opportun des bandes pionnières de la 5G, sur la base de décisions d’harmonisation technique conformément à la décision de 2002 relative au spectre radioélectrique;
  • garantir la neutralité des technologies et des services, reflétant la convergence croissante des technologies, des produits et des services dans le domaine des télécommunications;
  • améliorer la coopération entre les États membres en ce qui concerne les projets de procédures d’autorisation;
  • soutenir la coordination transfrontalière afin d’éliminer les interférences préjudiciables entre les États membres et avec les pays tiers;
  • garantir des conditions de concurrence effectives;
  • faciliter les procédures d’autorisation conjointes.

Autorisation et flexibilité

En vertu du code, l’utilisation du spectre devrait être régie par une autorisation générale, sauf si elle est justifiée par la maximisation de l’efficacité, la prévention des brouillages préjudiciables, la qualité technique du service, la sauvegarde d’une utilisation efficace du spectre ou la réalisation d’objectifs d’intérêt général.

Dans la pratique, en raison des limitations technologiques restantes de la gestion des brouillages, l’utilisation du spectre est souvent soumise à des droits d’utilisation individuels. En outre, la nécessité d’assurer une utilisation efficace du spectre radioélectrique rare peut justifier la limitation du nombre de droits d’utilisation dans certaines situations.

Dans de tels cas, le meilleur résultat est généralement de veiller à ce que le spectre soit mis à la disposition des opérateurs et des fournisseurs de services de manière flexible. Cela permet l’utilisation optimale de cette ressource rare.

Le Code fixe en règle générale les principes de neutralité technologique et de service, mais des exceptions sont toujours possibles lorsqu’elles sont dûment justifiées. Par exemple, limiter la neutralité technologique afin d’éviter les brouillages préjudiciables, ou limiter la neutralité des services afin de promouvoir la cohésion sociale, régionale ou territoriale ou d’éviter une utilisation inefficace du spectre.

Par conséquent, dans les limites des principes de neutralité, les pouvoirs publics jouent un rôle essentiel dans l’équilibre entre les différents types d’attributions de spectre afin de répondre au mieux aux besoins actuels et futurs. Par exemple, les pouvoirs publics peuvent faciliter la transition vers des technologies du spectre plus modernes et plus efficaces, ou revoir les utilisations en déclin sociale et économique. Cela peut éviter une attribution excessive d’un spectre précieux, au-delà de ce qui est raisonnablement justifiable en ce qui concerne d’autres utilisations potentielles.

Sur la base des dispositions du Code, une transition positive peut être favorisée en autorisant le commerce du spectre et des conditions flexibles d’utilisation du spectre. Il peut également être soutenu par l’introduction de technologies plus efficaces ou intelligentes qui favorisent le partage des fréquences. Dans d’autres cas, une réaffectation ou une réaffectation stratégique du spectre peut être nécessaire au niveau de l’UE.

 

Dernières nouvelles

Contenu associé

Vue d’ensemble

Politique de l’UE en matière de spectre radioélectrique pour les connexions sans fil au-delà des frontières

Permettre des connexions sans fil transparentes au-delà des frontières afin que nous puissions partager les médias, rester informés et profiter des dernières technologies innovantes partout où nous prenons la coordination et la coopération sur le spectre radioélectrique. Ce...

À lire également

Utilisations du spectre radioélectrique

La Commission fixe des objectifs ambitieux en matière de connectivité à atteindre grâce au déploiement généralisé et à l’adoption de réseaux à très haute capacité, y compris des réseaux sans fil tels que la 5G, le Wifi et le satellite.

Le Comité du spectre radioélectrique

Le Comité du spectre radioélectrique (CSR) est responsable des mesures techniques spécifiques nécessaires à la mise en œuvre de la politique générale du spectre radioélectrique.