Skip to main content
Bâtir l’avenir numérique de l’Europe

Actions multimédia

Les actions multimédias de l’UE visent à renforcer l’information sur les affaires de l’UE du point de vue de plusieurs États membres de l’UE.

    Personne lisant des informations sur une tablette, représentant les reportages d’actualité et le multimédia à travers l’Europe

© image by Tero Vesalainen - Getty Images/iStock

Les «actions multimédias» correspondent à un budget annuel que l’UE distribue aux médias, de sorte qu’ils fournissent aux citoyens des informations indépendantes sur des sujets européens. Cela est nécessaire, étant donné que les décisions prises au niveau de l’UE ont une incidence sur la vie des citoyens, mais sont encore complexes et souvent sous-estimées par les médias. Les actions multimédias contribuent ainsi à faire en sorte que les médias agissent comme un chien de garde de la démocratie européenne. Pour garantir que les médias sélectionnés peuvent effectivement tenir les politiciens ou les entreprises responsables, l’UE n’a pas leur mot à dire sur ce que ces médias publient: leur indépendance est garantie contractuellement.

Actuellement, les types d’actions suivants bénéficient d’un soutien:

  1. La chaîne de télévision Euronews
  2. La couverture des affaires de l’UE par le biais d’un réseau radiophonique
  3. La production et la diffusion d’informations fondées sur les données sur les affaires de l’UE
  4. La production d’informations sur les affaires de l’UE et sa diffusion par les plateformes médiatiques

La décision definancement 2023 relative aux actions multimédias alloue 20,6 millions d’EUR pour soutenir les actions de cette année.

La chaîne de télévision Euronews

Euronews est une chaîne d’information indépendante qui produit des informations depuis 1993. Son offre comprend des contenus dans 12 langues, dont 8 langues officielles de l’UE: Anglais, français, allemand, grec, hongrois, italien, portugais et espagnol. Euronews est disponible dans environ 400 millions de foyers à travers le monde à la télévision et est consommé par 6,8 millions de citoyens par jour (IPSOS). Il enregistre une moyenne mensuelle de 28,4 millions de visiteurs uniques sur ses plateformes numériques.

Au fil des ans, la Commission européenne et Euronews ont signé des accords-cadres de partenariat (APC) successifs. Le dernier APP a été signé en juillet 2021 pour une durée de trois ans. Les partenariats sont mis en œuvre au moyen de conventions de subvention annuelles spécifiques, qui font l’objet d’un suivi au moyen d’audits et d’évaluations externes.

La Commission européenne finance actuellement la production et la diffusion de programmes européens, d’un réseau de correspondants et de plusieurs services linguistiques (hongrois, grec, portugais et arabe). L’UE soutient également la production et la diffusion du service Farsi et des magazines télévisés thématiques par le biais d’autres lignes budgétaires.

Couverture des affaires de l’UE par le biais d’un réseau radiophonique 

Selon lesEurobaromètressuccessifs,la radio reste le média le plus fiable d’Europe et une source importante de contenu. Dans le même temps, la plupart des stations de radio fonctionnent dans une seule langue, ce qui en fait un défi pour couvrir les perspectives transfrontalières. Comme prévu dans la décision de financement 2022, la Commission a publié un appel à propositions visantà soutenir le contenu radiophonique sur les affaires de l’UE. À la suite de cet appel, une convention de subvention de deux ans d’un montant de 4,4 millions d’euros a été signée avec le réseau de radio Euranet Plus, couvrant 2023 et 2024.

En vertu de cet accord, chacune des stations de radio qui font partie du réseau Euranet Plus doit produire et diffuser au moins 10 minutes par semaine. Les membres produisent des rapports, des talk-shows et des interviews qui expliquent les affaires de l’UE à leurs auditeurs à travers de multiples points de vue. Euranet Plus rassemble actuellement 15 stations de radio de 15 États membres. Ces membres atteignent environ 11 millions d’auditeurs quotidiens, dont Euranet Plus s’attend à atteindre au moins 1,7 million d’auditeurs chaque semaine. Le réseau dispose d’un bureau central à Bruxelles pour aider les stations de radio dans leur travail journalistique, échanger les meilleures pratiques et produire des podcasts multilingues.

Actualités basées sur les données sur les affaires de l’UE

À l’heure de la consommation d’informations toujours plus rapide et de la convergence croissante des médias, de nouvelles formes de production (comme le journalisme de données) gagnent du terrain sur différents canaux. La Commission soutient la production et la diffusion d’informations fondées sur les données sur les affaires de l’UE au-delà des frontières.

Comme prévu dans la décision de financement 2022, un appel à propositions a été publié en 2022 pour soutenir deux consortiums de médias. Les projets gagnants, European Data News Hub et European Data Journalism Network (EDJNet), se dérouleront jusqu’au printemps 2025. Le montant total du cofinancement de l’UE s’élève à 700,000 EUR par projet sur deux ans. Plus d’informations sur les projets.

Production et diffusion d’informations par les plateformes médiatiques

Depuis 2020, la Commission invite les demandeurs à proposer de nouvelles idées pour accroître la curation, la production et la diffusion de contenus d’information professionnels et de programmes non fictifs par l’intermédiaire de plateformes et de plateformes de production de médias ouverts et numériques européens.

En 2021, à la suite d’unappel à propositionsouvert , un soutien d’un montant de 1,76 million d’euros a été accordé à un consortium de 16 agences de presse, coordonné par l’Agence de presse allemande. Les partenaires ont créé la «European Newsroom»,un espace permettant aux correspondants de travailler et de se former ensemble à Bruxelles en vue de produire et de diffuser des informations sur les affaires de l’UE. Le cofinancement de l’UE couvre deux ans (2022-2023).

En 2023, la Commission lance un nouvel appel à propositions de 8 millions d’euros, intitulé «European Media Hubs», qui suivra cette action.

 

Cette action s’inscrit dans le cadre de l’Initiative Nouvelles

Contenu associé

Vue d’ensemble

Liberté et pluralisme des médias

L’Union européenne défend la liberté et le pluralisme des médias en tant que piliers de la démocratie moderne et facilitateurs d’un débat libre et ouvert.

À lire également

Éducation aux médias

L’éducation aux médias n’a jamais été aussi importante qu’aujourd’hui. Il permet aux citoyens de tous âges de naviguer dans l’environnement d’actualité moderne et de prendre des décisions éclairées.

Lutter contre la désinformation en ligne

La Commission s’attaque à la propagation de la désinformation et de la désinformation en ligne afin d’assurer la protection des valeurs européennes et des systèmes démocratiques.

Explorer le soutien de l’UE au secteur des médias