Skip to main content
Bâtir l’avenir numérique de l’Europe

Accélérer la transformation numérique du système énergétique européen

Des solutions numériques interopérables et ouvertes, ainsi que la souveraineté des données, sont essentielles à la transformation numérique du système énergétique.

© iStock

Réduire les émissions de gaz à effet de serre de 55 % et atteindre une part de 45 % d’énergies renouvelables en 2030 ne peut se produire que si le système énergétique est prêt pour cela. Pour atteindre ces objectifs, l’Europe doit construire un système énergétique beaucoup plus intelligent et plus interactif qu’aujourd’hui.

Étant donné que la consommation d’électricité devrait augmenter d’environ 60 % d’ici 2030, les réseaux électriques devront intégrer une part importante de l’énergie renouvelable variable. La capacité de production éolienne et solaire doit passer de 400 GW en 2022 à au moins 1 000 GW d’ici 2030, y compris une forte accumulation d’énergies renouvelables en mer jusqu’à 317 GW, qui doivent être raccordées au littoral.

Par conséquent, les réseaux doivent s’adapter à un système électrique plus décentralisé, numérisé et flexible avec des millions de panneaux solaires sur les toits et des communautés énergétiques locales partageant des ressources.

Investir dans les technologies numériques telles que les appareils IoT et les compteurs intelligents, la connectivité 5G et 6G, un espace de données énergétique paneuropéen alimenté par des serveurs de calcul à la fine pointe du cloud et des jumeaux numériques du système électrique est essentiel pour accélérer la transition énergétique numérique et durable, tout en apportant des avantages à notre vie quotidienne.

Visuel du système énergétique intégré de l’UE

Figure 1: Futur système énergétique intégré de l’UE: flux d’énergie entre utilisateurs et producteurs, réduction des ressources gaspillées et de l’argent ©Union européenne; Source: Stratégie de l’UE en matière d’intégration du système énergétique (europa.eu)

La numérisation est déjà en cours dans le secteur de l’énergie, comme dans de nombreuses autres industries. Les véhicules électriques, les panneaux solaires, les pompes à chaleur et de nombreux autres appareils sont équipés de technologies intelligentes qui génèrent des données et permettent la commande à distance. Le nombre d’appareils IoT actifs dans le monde devrait augmenter rapidement et dépasser 25,4 milliards en 2030, tandis que 51 % de l’ensemble des ménages et des PME de l’UE disposent de compteurs électriques intelligents. Les politiques numériques et énergétiques de l’UE guident de manière coordonnée la numérisation du système énergétique européen, étant donné que des questions telles que l’interopérabilité des données, la sécurité d’approvisionnement, la cybersécurité, la vie privée et la protection des consommateurs ne peuvent être laissées au seul marché et qu’une mise en œuvre appropriée est essentielle.

Numérisation du système énergétique — Plan d’action de l’UE

Pour soutenir cette transformation, la Commission entreprend une série d’actions au moyen d’ initiatives législatives, d’investissements et d’une coordination avec les États membres.

À moyen terme, la numérisation facilitera les interactions harmonieuses entre divers acteurs, permettant aux consommateurs de bénéficier de sources d’énergie nationales telles que les panneaux solaires et les éoliennes communautaires.

Par exemple, les consommateurs pourraient participer aux communautés énergétiques et aux systèmes collectifs d’autoconsommation, en tirant parti de leur propre production de panneaux solaires et en bénéficiant d’une électricité à moindre coût que l’achat sur le réseau. De même, la recharge bidirectionnelle des véhicules électriques pourrait fournir des ressources énergétiques supplémentaires pendant les heures de pointe.

Liste des actions de soutien

Figure 2: Ladirection générale des réseaux de communication, du contenu et des technologies (DG CONNECT) soutient les actions de numérisation du système énergétique. © Commission européenne

À long terme, la numérisation sera nécessaire pour intégrer des formes décentralisées de sources d’énergie renouvelables dans le réseau électrique, réduisant ainsi la dépendance à l’égard des combustibles fossiles importés et leur volatilité des prix. Cette intégration nécessite une plus grande attention à la gestion du réseau et une plus grande flexibilité au niveau local, ce qui peut être atteint grâce à l’activation des consommateurs et à une meilleure gestion des actifs énergétiques des prosommateurs.

Un accès fluide aux données granulaires sur l’état du réseau électrique et des actifs prosommateurs sera essentiel pour la fourniture de services énergétiques, mais ne pourra être atteint que par des outils numériques étendus et des infrastructures de données partagées.

L’un des principaux résultats du plan d’action est l’élaboration d’un cadre européen commun de référence (CERF) pour les applications d’économie d’énergie. 2023 a marqué une année charnière dans la mise en œuvre de cette action, avec la mise en œuvre réussie, en mars 2023, du plan de première génération pour un CERF pour les applications d’économie d’énergie dans le cadre du projet InterConnect soutenu par Horizon 2020.

Les préparatifs ont également commencé en vue du déploiement du plan de deuxième génération du CERF pour les applications d’économie d’énergie, dans le cadre du programme DIGITAL. Plus de détails sur ces travaux peuvent être consultés à l’adresse suivante: Tenir notre promesse de déployer un cadre européen commun de référence pour les applications économes en énergie | Façonner l’avenir numérique de l’Europe (europa.eu).

Dernières nouvelles

EVÉNEMENT |
Lancement du catalyseur de l’innovation de l’UE

Les projets Innovation Radar Bridge et StepUP Startups seront officiellement lancés le 16 avril à Bruxelles. Cet événement vise à mettre en lumière le potentiel d’investissement inexploité des innovateurs financés par l’UE et à souligner la nécessité de politiques de soutien.

Contenu associé

Vue d’ensemble

Plateformes industrielles et projets pilotes à grande échelle

Les plateformes industrielles numériques sont essentielles pour placer l’Europe en avant dans la transformation numérique, en reliant les éléments de construction technologiques et les applications industrielles.

Aller plus loin

À lire également