Skip to main content
Bâtir l’avenir numérique de l’Europe

Loi sur les puces européennes

La proposition de loi sur les puces européennes renforcera la souveraineté technologique, la compétitivité et la résilience de l’Europe et contribuera aux transitions numérique et verte.

    Loi sur les puces européennes<br />

Pourquoi avons-nous besoin d’une loi européenne sur les puces?

Les puces — également connues sous le nom de semi-conducteurs — sont la pierre angulaire de tous les produits électroniques. Ils jouent un rôle central dans nos économies modernes et dans notre vie quotidienne. Les puces sous-tendent la transformation numérique et sont essentielles à toutes les industries, telles que l’industrie automobile, les communications, le traitement des données, l’espace, la défense, les appareils intelligents et les jeux, pour n’en nommer que quelques-uns.

La récente pénurie mondiale de puces a perturbé les chaînes d’approvisionnement, causé des pénuries de produits allant des voitures aux dispositifs médicaux, et dans certains cas même forcé les usines à fermer.

La loi européenne sur les puces, adoptée par la Commission le 8 février 2022, vise à renforcer l’écosystème des semi-conducteurs. Il se compose d’une communication, qui expose la stratégie européenne et les raisons qui sous-tendent la loi sur les puces, d’une proposition de règlement et d’une recommandation aux États membres.

Qu’est-ce que la loi européenne sur les puces?

La loi européenne sur les puces renforcera l’écosystème des semi-conducteurs dans l’UE, garantira la résilience des chaînes d’approvisionnement et réduira les dépendances extérieures. Il s’agit d’une étape clé pour la souveraineté technologique de l’UE. En outre, elle veillera à ce que l’Europe atteigne son objectif de la décennie numérique consistant à doubler sa part de marché mondial des semi-conducteurs à 20 %.

Pour ce faire, il se concentrera sur cinq objectifs stratégiques:

  1. renforcer le leadership en matière de recherche et de technologie;
  2. renforcer et renforcer la capacité de l’Europe à innover dans la conception, la fabrication et l’emballage de puces avancées;
  3. mettre en place un cadre adéquat pour augmenter la production d’ici 2030;
  4. remédier à la pénurie de compétences et attirer de nouveaux talents;
  5. développer une compréhension approfondie des chaînes d’approvisionnement mondiales des semi-conducteurs.

 

A chip's lifecycle
fix-empty

La loi européenne sur les puces comporte trois éléments principaux:

  1. une initiative «Des puces pour l’Europe» visant à soutenir le renforcement des capacités technologiques à grande échelle et l’innovation dans le domaine des puces de pointe;
  2. un nouveau cadre pour attirer des investissements à grande échelle dans les capacités de production et assurer la sécurité de l’approvisionnement;
  3. un mécanisme de coordination entre les États membres et la Commission pour suivre l’évolution du marché et anticiper les crises.

Initiative des puces pour l’Europe

L’initiative Chips pour l’Europe renforcera les technologies des semi-conducteurs et les capacités d’innovation, en assurant le leadership de l’UE dans ce domaine à moyen et à long terme. Elle sera principalement mise en œuvre par l’intermédiaire de l’entreprise commune Chips, anciennement connue sous le nom d’entreprise commune «Technologies numériques clés».

L’initiative Chips pour l’Europe:

  • renforcer le leadership de l’Europe en matière de recherche;
  • permettre l’accès dans toute l’Europe aux outils de conception de puces et aux lignes pilotes pour le prototypage et la mise à l’essai de technologies innovantes de puces;
  • établir une procédure de certification pour les puces économes en énergie et de confiance afin de garantir leur qualité et leur sécurité pour les applications critiques;
  • favoriser l’éducation, les compétences et les talents en microélectronique;
  • soutenir un réseau de centres de compétences dans toute l’Europe pour promouvoir la conception et l’utilisation innovantes de systèmes de semi-conducteurs.

Un nouveau cadre pour assurer la sécurité de l’approvisionnement

La loi sur les puces propose un nouveau cadre pour assurer la sécurité d’approvisionnement en puces en attirant des investissements et en soutenant la mise en place de capacités de production à grande échelle.

Ce cadre permet d’apporter un soutien public à deux nouveaux types d’installations de production innovantes qui sont les premières du genre. Ces nouvelles installations sont:

  • Les«fonderies ouvertes de l’Union», qui consacreraient une part importante de leur capacité de production à la production pour d’autres acteurs industriels;
  • «Installations de production intégrées», qui conçoivent et produisent des puces pour leurs propres marchés (par exemple pour leur secteur).

Recommandation aux États membres

Compte tenu de la crise actuelle de la pénurie de puces, la Commission présente également une recommandation aux États membres encourageant des actions immédiates de coordination entre les États membres et la Commission pour faire face à la crise.

La recommandation définit des mécanismes permettant de surveiller et d’atténuer les perturbations dans les chaînes d’approvisionnement et de rendre l’Europe plus résiliente face aux perturbations actuelles et futures.

Autres initiatives de l’UE dans le domaine des semi-conducteurs

La loi sur les puces européennes complète les initiatives de l’UE déjà en cours dans le domaine des semi-conducteurs, telles que:

Qu’est-ce qu’il y a?

La proposition de règlement de la Commission relative à l’acte sur les puces européennes sera envoyée à l’approbation du Parlement européen et des États membres, qui en discuteront dans le cadre de la procédure législative ordinaire.

Dans le même temps, les États membres peuvent commencer à appliquer les mesures énoncées dans la recommandation pour remédier à la pénurie actuelle de puces jusqu’à l’adoption du règlement.

Dernières nouvelles

COMMUNIQUÉ DE PRESSE |
Sommet UE-Japon: renforcer notre partenariat

Le Japon est l’un des alliés les plus proches de l’UE. Cela a été réaffirmé lors du 28e sommet UE-Japon qui s’est tenu jeudi à Tokyo avec la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, le président du Conseil européen, Charles Michel, et le Premier ministre japonais, Fumio Kishida.

Contenu associé

Vue d’ensemble

Électronique

La microélectronique et la nanoélectronique nous amènent au monde en miniature, où les grands enjeux sont facilités par les composants et systèmes électroniques les plus petits et les plus intelligents.

À lire également