Skip to main content
Bâtir l’avenir numérique de l’Europe

Libérer le potentiel des données de mobilité

Les politiques et initiatives de l’UE maximisent le potentiel des données sur la mobilité pour stimuler la transformation numérique et écologique du secteur.

    homme debout avec e-scooter à l’aide d’un téléphone portable

© visualspace - Getty Images/iStock

Libérer le potentiel des données de mobilité est essentiel pour la transformation numérique et écologique du secteur. Une combinaison de politiques et d’initiatives de l’UE est nécessaire pour relever ce défi majeur.

«Notre société génère une énorme vague de données industrielles et publiques qui transformeront notre façon de produire, de consommer et de vivre. Je souhaite que les entreprises européennes et nos nombreuses PME accèdent à ces données et créent de la valeur pour les Européens.»

Thierry Breton, commissaire chargé du marché intérieur

Qu’est-ce que la stratégie européenne pour les données?

La stratégie européenne pour les données de février 2020 vise à établir un marché unique des données, garantissant la compétitivité de l’Europe sur la scène mondiale. La stratégie repose sur un ensemble d’actions complémentaires:

  • Établir des règles claires et équitables en matière d’accès, d’utilisation et de gouvernance des données dans tous les secteurs;
  • Investir dans des outils et des infrastructures de nouvelle génération pour stocker et traiter les données;
  • Unir ses forces pour renforcer une capacité européenne fédérée en nuage;
  • Le déploiement d’espaces de données communs et interopérables dans des secteurs clés pour faciliter la mise en commun, le partage et la réutilisation des données;
  • Développer les compétences en investissant dans les compétences numériques, la culture des données et le renforcement des capacités dans les PME.

Un cadre législatif transsectoriel pour les données

En novembre 2020, la Commission a proposé une loi sur la gouvernance des données afin de renforcer la confiance dans les intermédiaires de données et de renforcer les mécanismes de partage des données. L’ acte d’exécution à venir sur les ensembles de données de grande valeur au titre de la directive «données ouvertes» rendrait d’importants ensembles de données du secteur public librement disponibles dans un format lisible par machine.

La loi sur les données, proposée en février 2022, garantira l’équité dans la répartition de la valeur des données entre les acteurs de l’économie des données et favorisera l’accès et l’utilisation des données. Dans le secteur de la mobilité, il ouvrira par exemple le marché des services basés sur les données relatives aux véhicules (marché de l’après-vente automobile, assurance automobile). Il permettra également aux gouvernements d’utiliser les données commerciales pour répondre à des besoins exceptionnels, tels que des données sur les flux de mobilité afin de prédire la propagation d’une pandémie. La législation sectorielle pertinente continuera de s’appliquer et la législation future devrait être alignée sur les principes de la Loi.

image abstraite des données
© carloscastilla - Getty/iStock

Initiatives pour la numérisation et le partage des données dans le domaine des transports

Plusieurs initiatives existantes et à venir, tant législatives que non législatives, visent à soutenir la numérisation de tous les modes de transport en facilitant l’accès et l’échange de données liées à la mobilité sous forme numérique, par exemple:

  • Le cadre des systèmes de transport intelligents(STI) prend en charge les services interopérables dans des domaines tels que le transport multimodal, les services d’information sur le trafic en temps réel et la sécurité et organise l’accès aux données de transport essentielles par l’intermédiaire des points d’accès nationaux.
  • Lalégislation relative à l’homologation de type pour les véhicules définit les conditions d’accès des fournisseurs tiers aux informations de réparation et d’entretien et traitera à l’avenir de manière plus générale de l’accès aux données embarquées.
  • Le Forum sur le transport numérique et la logistique est un groupe d’experts de la Commission qui se concentre notamment sur un cadre commun visant à créer un environnement fédéré interopérable pour le partage de données dans le secteur du transport de marchandises et de la logistique.

modes de transport
© Mathis Works - DigitalVision Vectors via Getty Image

Pour plus d’informations sur ces initiatives et sur d’autres mesures sectorielles liées aux données sur la mobilité, vous pouvez consulter la page web de la Stratégie de mobilité durable et intelligente. En décembre 2021, la Commission a proposé un ensemble d’initiatives en matière de mobilité.

Vers un espace européen commun des données sur la mobilité

femme debout sur la plate-forme de train avec téléphone portable
© funky-data - Getty/iStock

La stratégie de l’UE en matière de données a annoncé la création d’ espaces de données européens communs dans des secteurs clés, y compris la mobilité. Les espaces de données rassemblent la gouvernance et l’infrastructure pour faciliter la mise en commun et le partage des données de manière contrôlée et sécurisée.

Le programme pour une Europe numérique (DIGITAL) soutient la mise en œuvre de l’espace de données sur la mobilité. Une action préparatoire permettra de cartographier les initiatives existantes et d’identifier les éléments constitutifs communs potentiels. Une action de déploiement aidera ensuite à mettre à disposition de grandes quantités de données dans un format lisible par machine, en mettant l’accent sur la mobilité urbaine. En outre, le programme du mécanisme pour l’ interconnexion en Europe (MIE) soutient un mécanisme de coordination visant à fédérer les points d’accès nationaux.

Outre ces initiatives européennes, divers écosystèmes de données, plateformes et marchés — pilotés par des États membres ou des acteurs privés — cherchent à faciliter le partage des données dans le secteur de la mobilité:

  • L’ espace de données de mobilité, soutenu par le gouvernement allemand, est un écosystème décentralisé ouvert permettant aux fournisseurs de données de mobilité de partager des données, de garder le contrôle et de relier les plates-formes de données de mobilité existantes.
  • iSHARE est un ensemble uniforme d’accords d’identification, d’authentification et d’autorisation, permettant aux organisations de se donner facilement accès à leurs données. Développé par le secteur néerlandais des transports et de la logistique, il s’étend à de nouveaux secteurs et même à d’autres pays.
  • L’initiative MyData, pilotée par le gouvernement finlandais, est un modèle de gestion et d’utilisation des données personnelles qui aide les personnes à accéder à leurs données et à les transférer soigneusement d’un système à un autre. Il facilite l’utilisation des informations personnelles tout en habilitant les personnes à exercer leurs droits. La mobilité est un domaine clé qui pourrait bénéficier de son application.

L’espace commun de données sur la mobilité s’appuiera sur les initiatives existantes et mettra l’accent sur la promotion de l’interopérabilité entre elles en fournissant des outils pour soutenir leur convergence. Pour en savoir plus, lisez le rapport de l’ atelier sur un espace européen commun de données pour la mobilité.

Il existera de fortes synergies avec d’autres espaces de données, par exemple dans les communautés intelligentes et la fabrication. Tirer parti de l’espace de données énergétiques permettra d’exploiter les données d’électromobilité, d’optimiser la production et la demande d’énergie. Afin de soutenir l’interopérabilité des espaces de données sectoriels, les principes de conception des espaces de données ont été élaborés dans le cadre du projet Horizon 2020 Open DEI, et DIGITAL financera un centre d’appui à l’espace de données et un smart middleware pour les espaces de données européens.

Cloud et Edge Computing

La Commission européenne soutiendra la recherche, le développement et le déploiement à grande échelle d’infrastructures et de services en nuage de nouvelle génération dans l’ensemble de l’UE; un catalyseur clé pour la numérisation de la mobilité.

Le numérique déploiera une fédération européenne d’infrastructures d’informatique en nuage et de pointe qui bénéficieront au secteur des transports et en particulier à l’espace des données de mobilité, soutenant des services de mobilité fiables ainsi que l’échange de données dans l’écosystème de la production automobile. Horizon Europe financera une initiative de 150 millions d’euros sur le Cloud-to-Edge-to-IoT; l’ UE financera jusqu’à 2 milliards d’euros dans le domaine de l’informatique en nuage par le biais de différents programmes, et les États membres compléteront ces investissements.

Afin de coordonner les efforts d’investissement, de favoriser les partenariats stratégiques et de mobiliser les principaux acteurs industriels européens, une alliance européenne pour les données industrielles, le bord et le cloud a été lancée en juillet 2021, réunissant un large éventail de parties prenantes privées et publiques. Elle ouvre la voie à un projet important d’intérêt européen commun sur l’ infrastructure et les services en nuage de nouvelle génération.

Contenu associé

Vue d’ensemble

Numérisation: conduire la transition vers une mobilité intelligente et durable

L’UE soutient le secteur des transports en déployant de nouvelles technologies afin de devenir plus propres, plus sûres et plus efficaces.

À lire également