Skip to main content
Bâtir l’avenir numérique de l’Europe

Application et mise en œuvre de la directive SMA

La Commission veille à ce que la directive soit mise en œuvre par les États membres et respectée par les fournisseurs de services de médias audiovisuels.

EU flag on tv screen to represent application and implementation of AVMSD

© Image by AlexLMX - iStock Getty Images

La Commission s’efforce de discuter des questions d’interprétation et d’application des règles de la directive sur les services de médias audiovisuels avec les États membres et leurs autorités de régulation lors des réunions du comité de contact et des régulateurs organisées à Bruxelles.

La Commission fournit en permanence des informations et des indicateurs pertinents dans le cadre de ses obligations d’information. La Commission poursuit une procédure d’infraction à l’encontre d’un État membre donné dans certains cas, tels que la transposition ou l’application incorrectes de la directive.

Comité de contact

Le comité de contact suit la mise en œuvre de la directive et l’évolution du secteur. Il sert également de forum pour l’échange de vues. La commission s’occupe de la politique audiovisuelle existante et de l’évolution de la situation dans ce secteur. Elle devrait accorder une attention particulière aux développements techniques dans le secteur audiovisuel.

Le comité assiste également les États membres dans leurs rapports nationaux qui doivent être rédigés tous les deux ans.

Présidée par la Commission et composée de représentants des autorités des États membres, elle peut être convoquée à la demande de l’une des délégations. Les procès-verbaux et l’ordre du jour de toutes les réunions tenues jusqu’à présent sont disponibles pour référence.

Régulateurs de l’audiovisuel

Le groupe des régulateurs européens des services de médias audiovisuels (ERGA) réunit des chefs ou des représentants de haut niveau d’organismes de régulation nationaux indépendants dans le domaine des services audiovisuels. Le groupe conseille la Commission sur la mise en œuvre de la directive de l’UE sur les services de médias audiovisuels.

Le 3 février 2014, la Commission européenne a adopté une décision fixant les objectifs du groupe:

  • conseiller et assister la Commission dans ses travaux;
  • assurer une mise en œuvre cohérente de la directive SMA ainsi que pour toute autre question liée aux services de médias audiovisuels relevant de la compétence de la Commission;
  • faciliter la coopération entre les organismes de contrôle de l’UE, comme le prévoit la directive régissant les services de médias audiovisuels;
  • permettre un échange d’expériences et de bonnes pratiques.

La directive SMA reconnaît le rôle des autorités de régulation indépendantes qui, dans la plupart des États membres, sont responsables de l’application des mesures nationales transposant les règles de la directive.

En général, les régulateurs des services de médias audiovisuels contrôlent la conformité des programmes audiovisuels avec les règles européennes et nationales. L’ERGA devrait fournir une base pour une coopération accrue entre les régulateurs et la Commission afin de parvenir à une meilleure application des règles de la directive, en particulier lorsque des questions de compétence sont en jeu. Plus généralement, cet échange d’informations et cette coopération permettent des discussions au niveau de l’UE sur les questions d’interprétation et d’application des dispositions de la directive, en particulier les règles en matière de publicité. Ces discussions permettent une application plus cohérente des règles et donc des conditions de concurrence équitables dans l’ensemble de l’UE.

Procédures d’infraction

La Commission est parfois tenue d’engager une action en justice contre un État membre donné en cas de violation de la directive. Il s’agit d’une procédure d’infraction.

La Commission peut prendre connaissance de violations de la directive au moyen de plaintes émanant de citoyens, de questions parlementaires ou d’un exercice de contrôle effectué par un consultant indépendant sur les règles relatives aux communications commerciales audiovisuelles.

Avant d’engager des procédures d’infraction, la Commission prend contact avec les autorités nationales des États membres pour leur demander des informations complémentaires ou les informer de problèmes potentiels liés à la transposition ou à la mise en œuvre de la directive dans leur législation nationale.

Les communiqués de presse suivants sont des exemples d’infractions commises par la Commission ces dernières années:

Pour plus d’informations, veuillez consulter des exemples illustratifs de la jurisprudence de la Cour de justice de l’Union européenne dans le secteur de la radiodiffusion. 

Référence aux lois nationales

Le droit communautaire impose aux États membres de notifier à la Commission les mesures législatives, réglementaires ou administratives nationales qu’ils ont transposées.

Pour plus d’informations sur la législation nationale mettant en œuvre la directive originale «Télévision sans frontières» ainsi que sur les deux directives modificatives, veuillez consulter les documents suivants:

Veuillez noter que la directive SMA a été codifiée par la directive 2010/13/UE. Aucune mesure de transposition distincte n’était requise pour la directive codifiée.

Événements majeurs

Les mesures nationales prises en vertu de l’article 14, paragraphe 1, de la directive SMA, vérifiées par la Commission pour leur compatibilité avec le droit de l’Union européenne, et publiées au Journal officiel de l’Union européenne, conformément à l’article 14, paragraphe 2, de la directive, sont énumérées ci-dessous.

Autriche

JO L 180 du 10.7.2007, pages 11-16 — (Toutes les langues)

Belgique

JO L 180 du 10.7.2007, pages 24-32 — (Toutes les langues)

Modifiant la décision 2014/110/UE:

JO L 59 du 28.2.2014, pages 39-42 — (Toutes les langues)

Danemark

JO C 14 du 19.01.1999, pages 6-7 — (Toutes les langues)

(Révocation des mesures - JO C 45 du 19.02.2002, p. 7)

JO L 177 du 8.7.2015, pages 54-59 — (Toutes les langues)

Finlande

JO L 180 du 10.7.2007, pages 38-41 — (Toutes les langues)

France

JO L 180 du 10.7.2007, pages 33-37 — (Toutes les langues)

Allemagne

JO L 180 du 10.7.2007, pages 8-10 — (Toutes les langues)

Hongrie

Mesures adoptées par la Hongrie: JO C 214 du 4.7.2017, pages 6-7 (
Toutes les langues)

Décision de la Commission:JO C 214 du 4.7.2017, p. 3-5 (
Toutes les langues)

Irlande

Mesures adoptées par l’Irlande: JO C 8 du 11.1.2018, pages 12-13 (
Toutes les langues)

Décision de la Commission: JO C 8 du 11.1.2018, pages 10-11 (
Toutes les langues)

Italie

JO L 187 du 17.7.2012, p. 57-61 — (Toutes les langues)

Pologne

JO L 27 du 3.2.2015, pages 37-41 — (Toutes les langues)

 

PRESS RELEASE |
Directive sur les services de médias audiovisuels: la Commission saisit la Cour de justice de l'Union européenne d'un recours contre cinq États membres

La Commission européenne a décidé aujourd'hui de saisir la Cour de justice de l'Union européenne d'un recours contre la Tchéquie [INFR 2020/0510], l'Irlande [INFR 2020/0531], la Roumanie [INFR 2020/0555], la Slovaquie [INFR 2020/0563] et l'Espagne [INFR 2020/0521] pour défaut de transposition de la directive révisée sur les services de médias audiovisuels («directive SMA», directive (UE) 2018/1808), avec une demande d'infliger des sanctions financières conformément à l'article 260, paragraphe 3, du TFUE.

PRESS RELEASE |
Médias audiovisuels: La Commission demande aux États membres de transposer intégralement les règles de l’UE concernant les contenus audiovisuels

Cette semaine, la Commission européenne a adressé un avis motivé à la Tchéquie, à l’Estonie, à l’Irlande, à l’Espagne, à la Croatie, à l’Italie, à Chypre, à la Slovénie et à la Slovaquie pour défaut d’information sur la mise en œuvre de la directive «Services de médias audiovisuels» (directive SMA) dans leur législation nationale. Les nouvelles règles s’appliquent à tous les médias audiovisuels, tant les émissions télévisées traditionnelles que les services à la demande, ainsi que les plateformes de partage de vidéos. Elles visent à créer un cadre réglementaire adapté à l’ère numérique

Contenu associé

Vue d’ensemble

Révision de la directive «Services de médias audiovisuels»

La directive révisée sur les services de médias audiovisuels crée un cadre médiatique pour la décennie numérique européenne.

À lire également

Réunions des comités de contact

Le comité de contact suit la mise en œuvre de la directive SMA et l’évolution de la situation dans le secteur et constitue un forum d’échange de vues.

Régulateurs de l’audiovisuel

Vous trouverez sur cette page une liste des régulateurs de l’Union européenne dans le domaine des services de médias audiovisuels.

Protection des mineurs dans la directive SMA

La directive «Services de médias audiovisuels» contient des règles spécifiques visant à protéger les mineurs contre les services audiovisuels inappropriés de médias à la demande.

Communications commerciales audiovisuelles

La directive sur les services de médias audiovisuels réglemente les communications commerciales telles que la promotion de biens et de services dans le monde audiovisuel.

Règles de contenu et de distribution dans la directive SMA

La directive sur les services de médias audiovisuels (directive sur les services de médias audiovisuels) vise à garantir que les services de médias dans les juridictions des États membres contribuent à l’égalité et à l’accessibilité.